La bourse est fermée
  • Dow Jones

    29 152,69
    -108,12 (-0,37 %)
     
  • Nasdaq

    10 819,11
    +16,18 (+0,15 %)
     
  • Nikkei 225

    26 571,87
    +140,32 (+0,53 %)
     
  • EUR/USD

    0,9600
    -0,0012 (-0,12 %)
     
  • HANG SENG

    17 860,31
    +5,17 (+0,03 %)
     
  • BTC-EUR

    19 923,11
    -208,89 (-1,04 %)
     
  • CMC Crypto 200

    438,47
    -20,67 (-4,50 %)
     
  • S&P 500

    3 648,39
    -6,65 (-0,18 %)
     

Butterfly Network distribue 500 appareils Butterfly iQ+ aux professionnels de santé au Kenya pour transformer la santé maternelle et fœtale

Le déploiement de ces appareils fait partie d'une subvention de 5 millions de dollars fournie par la Fondation Bill & Melinda Gates afin d'étendre l'accès à l'imagerie médicale dans l'Afrique subsaharienne

L'événement de lancement des appareils Butterfly iQ+ organisé par Butterfly Network à l'Université Kenyatta a mis en vedette des professionnels de santé recevant des appareils Butterfly iQ+, une formation en échographie et des démonstrations

BURLINGTON, Mass. & NAIROBI, Kenya, September 21, 2022--(BUSINESS WIRE)--Butterfly Network, Inc. (NYSE: BFLY), une société de santé numérique innovante dont la mission consiste à transformer les soins grâce à la puissance de l'échographie corporelle portable et de la médecine connectée, a annoncé aujourd'hui la distribution de 500 de ses appareils Butterfly iQ+ auprès de professionnels de santé au Kenya, lors d'une cérémonie à l'Université Kenyatta. Ce déploiement est soutenu par une subvention de 5 millions de dollars de la Fondation Bill & Melinda Gates annoncée plus tôt cette année. Cette subvention consiste à fournir à 1 000 professionnels de santé (principalement des sages-femmes) de l'Afrique subsaharienne, la seule sonde échographique portable au monde qui permet d'améliorer les soins de santé maternelle et fœtale.

Ce communiqué de presse contient des éléments multimédias. Voir le communiqué complet ici : https://www.businesswire.com/news/home/20220920005352/fr/

The deployment of 500 Butterfly iQ+ devices, the world’s only handheld, whole-body ultrasound probe, to healthcare practitioners in Kenya to advance maternal and fetal health. (Photo: Business Wire)

« La grande majorité de la population mondiale n'a pas accès à l'équipement d'imagerie médicale et à la formation, une lacune qui limite ce qui est possible lorsqu'il s'agit d'évaluer la santé et les risques d'un patient et d'une communauté au sens large. Avec Butterfly, nous changerons cela », a déclaré Darius Shahida, Directeur de la Stratégie et du Développement des affaires chez Butterfly Network. « Notre travail ici au Kenya représente le début de ce qui est possible en fournissant aux professionnels de santé, les outils, la formation et la confiance nécessaires pour transformer les soins grâce aux informations échographiques. Les obstétriciens des pays à revenu élevé utilisent l'échographie tous les jours et nous avons donc l'honneur de doter les sages-femmes de toute l'Afrique de la même capacité - une capacité dont nous savons qu'elle améliorera considérablement les soins fournis aux femmes enceintes et à leurs enfants à naître ».

La professeure Waceke Wanjohi, Vice-chancelière par intérim à l'Université Kenyatta a souligné : « L'Université du Kenyatta a l'honneur de s'associer à Global Ultrasound Institute et à Butterfly Network en cette occasion mémorable. Les soins maternels et fœtaux au Kenya sont désormais plus vigoureux grâce à des entreprises comme Butterfly, Global Ultrasound Institute et des amis comme la Fondation Bill & Melinda Gates ». Et d’ajouter : « Des centaines de professionnels de santé équipés d’appareils Butterfly et recevant des formations seront désormais capables de fournir de meilleurs soins aux mères et à leurs enfants dans nos communautés ».

Selon le Bureau régional de l'Organisation mondiale de la santé pour l'Afrique1, environ 830 femmes meurent chaque jour dans le monde du fait de complications liées à la grossesse ou à l’accouchement, dont plus de la moitié en Afrique subsaharienne. Dans le cadre du lancement des appareils Butterfly iQ+ aujourd'hui à l'Université Kenyatta, Butterfly Network a réuni 50 professionnels de la santé qui ont chacun reçu un appareil Butterfly et une formation en échographie obstétricale. Grâce à un programme de formation de formateurs, 500 professionnels de santé au total seront formés d'ici la fin de l'année par Global Ultrasound Institute, fournissant des capacités d'échographie à plus de 50 établissements dans des communautés rurales mal desservies confrontées à des problèmes de santé maternelle. Des partenaires tels que la Fondation Bill & Melinda Gates, l'Université Kenyatta, Global Ultrasound Institute et Jamf ont également contribué à rendre cette initiative possible. La cérémonie comprenait des cliniciens formés sur place à l'utilisation des appareils Butterfly et des femmes enceintes locales qui ont subi des examens échographiques pour la première fois.

« Elargir l'accès à la technologie d'imagerie médicale au Kenya s'avère essentiel pour la santé maternelle et fœtale. La formation personnalisée, que des centaines de prestataires de soins de santé ont reçue grâce à ce déploiement, est tout aussi importante », a déclaré Dr Kevin Bergman, co-fondateur et PDG de Global Ultrasound Institute, leader mondial de la formation en échographie et un partenaire clé de mise en œuvre de cette initiative. « Équipés de la technologie d'échographie Butterfly, des centaines de prestataires de soins de santé à travers le Kenya pourront utiliser l'échographie portable pour traiter et soigner des centaines de milliers de patientes enceintes grâce à la formation qu'ils ont reçue de la part de Global Ultrasound Institute à l'Université Kenyatta ».

Pour sa part, Dean Hager, PDG de Jamf, la référence en matière de gestion d'entreprise chez Apple a dit : « Jamf est fière de s'associer à Butterfly pour élargir l'accès aux soins de santé maternelle grâce à la technologie. La puissance de l'iPad et du logiciel employé par Jamf garantit que chaque dispositif est configuré avec les autorisations et les restrictions appropriées, de sorte que chaque professionnel de santé puisse disposer d'un processus de connexion et d'un mode de numérisation rapide tout en garantissant la confidentialité des patients et la sécurité des données. Nous aspirons à continuer à travailler avec Butterfly sur cette importante mission », a-t-il ajouté.

Pour en savoir plus sur l'impact de la technologie Butterfly et pour assister à une démonstration de Butterfly iQ+, veuillez consulter le lien suivant : https://www.butterflynetwork.com.

À propos de Butterfly Network

Fondée par Dr Jonathan Rothberg en 2011 et cotée à la Bourse de New York dans le cadre d'un regroupement d'entreprises avec la société Longview Acquisition, Butterfly a créé Butterfly iQ+, le premier appareil d’échographie corporelle portable à sonde unique au monde, utilisant sa technologie des semi-conducteurs brevetée. La mission de Butterfly consiste à démocratiser l'imagerie médicale et contribuer à l'équité en soins de santé mondiale, en rendant l'échographie de haute qualité abordable, facile à utiliser, accessible dans le monde entier et connectée intelligemment, surtout pour les 4,7 milliards de personnes dans le monde qui n'ont pas accès à l'échographie. Grâce à sa technologie brevetée Ultrasound-on-Chip™, Butterfly Network ouvre la voie à la détection précoce et à la gestion à distance des problèmes de santé dans le monde entier. Butterfly iQ+ peut être acheté en ligne aujourd'hui par des professionnels de la santé aux États-Unis, en Australie, en Autriche, en Belgique, au Canada, au Danemark, en Finlande, en France, en Allemagne, en Irlande, en Italie, aux Pays-Bas, en Nouvelle-Zélande, en Norvège, en Pologne, au Portugal, en Suède, en Suisse et au Royaume-Uni.

Butterfly iQ+ est un appareil de prescription, destiné uniquement aux professionnels de la santé formés et qualifiés.

Énoncés prospectifs

Le présent communiqué de presse contient des "déclarations prospectives" au sens des dispositions de la "règle refuge" en vertu de la loi américaine Private Securities Litigation Reform Act de 1995. Les résultats réels de la Société peuvent différer considérablement de ses attentes, estimations et projections et, par conséquent, vous ne devez pas vous fier à ces énoncés prospectifs en tant que des prédictions d'événements futurs. Des mots tels que "s'attendre à", "estimer", "projeter", "budget", "prévoir", "anticiper", "avoir l'intention de", "planifier", "peut", "devra", "pourrait", "devrait", "croit", "prédit", "potentiel", "continue" et autres expressions similaires (ou les versions négatives de ces mots ou expressions) sont destinés à identifier ces déclarations prospectives. Ces déclarations prospectives incluent, sans s'y limiter, les attentes de la Société concernant les résultats financiers, les performances futures, le développement des produits et des services, ainsi que la taille et la croissance potentielle des marchés actuels ou futurs de ses produits et services. Ces déclarations prospectives impliquent des risques et des incertitudes considérables qui pourraient faire en sorte que les résultats réels diffèrent sensiblement des résultats discutés dans les déclarations prospectives. La plupart de ces facteurs échappent au contrôle de la Société et sont difficiles à prévoir. Les facteurs susceptibles d'entraîner de telles différences incluent, sans toutefois s'y limiter: l'impact du COVID-19 sur les activités de la Société, y compris les problèmes liés à Omicron ou à d'autres variantes; la capacité à reconnaître les avantages attendus du regroupement d'entreprises; la capacité de la Société à croître et à gérer sa croissance de manière rentable; le succès, le coût et le calendrier des activités de développement des produits et des services de la Société; les attributs et avantages potentiels des produits et des services de la Société; le degré auquel nos produits et services sont acceptés par les professionnels de la santé et les patients pour leurs utilisations approuvées; la capacité de la Société à obtenir et à maintenir l'approbation réglementaire de ses produits, et toutes les restrictions et limitations relatives à tout produit approuvé; la capacité de la Société à identifier, concéder sous licence ou acquérir une technologie supplémentaire; la capacité de la Société à maintenir ses accords de licence, de fabrication, d'approvisionnement et de distribution existants; la fabrication et la fourniture des produits de la Société; la capacité de la Société à concurrencer d'autres sociétés qui commercialisent actuellement ou sont engagées dans le développement de produits et de services que la Société commercialise ou développe actuellement; les modifications des lois ou des réglementations applicables; la taille et le potentiel de croissance des marchés des produits et des services de la Société, et sa capacité à desservir ces marchés, seule ou en partenariat avec d'autres sociétés; la tarification des produits et des services de la Société et le remboursement des actes médicaux effectués à l'aide de ses produits et services; les estimations de la Société concernant les dépenses, les revenus, les besoins en capital et de financement complémentaire; la performance financière de la Société; la capacité de la Société à lever des fonds à l'avenir; et d'autres risques et incertitudes indiqués de temps à autre dans le plus récent rapport annuel de la Société sur formulaire 10-K ou dans les documents déposés ultérieurement auprès de la Securities and Exchange Commission des États-Unis (« SEC »). La Société prévient que la liste de facteurs ci-dessus n'est pas exclusive. La Société avertit les lecteurs de ne pas se fier indûment aux déclarations prospectives, qui ne sont valables qu'à la date de ce communiqué de presse. La Société ne s'engage ni n'accepte aucune obligation ou engagement à publier des mises à jour ou des révisions des déclarations prospectives pour refléter tout changement dans les attentes de la Société ou tout changement dans les événements, conditions ou circonstances sur lesquels une telle déclaration est basée.

__________________________

1https://www.afro.who.int/health-topics/maternal-health#:~:text=About%20830%20women%20die%20from,most%20could%20have%20been%20prevented.

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Consultez la version source sur businesswire.com : https://www.businesswire.com/news/home/20220920005352/fr/

Contacts

Butterfly Network:
Média
Holly Spring
Media@butterflynetwork.com

Investisseurs
Heather Getz
investors@butterflynetwork.com