La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 600,66
    +54,17 (+0,83 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 126,70
    +30,63 (+0,75 %)
     
  • Dow Jones

    34 479,60
    +13,40 (+0,04 %)
     
  • EUR/USD

    1,2107
    -0,0071 (-0,58 %)
     
  • Gold future

    1 879,50
    -16,90 (-0,89 %)
     
  • BTC-EUR

    30 957,07
    +1 175,61 (+3,95 %)
     
  • CMC Crypto 200

    924,19
    -17,62 (-1,87 %)
     
  • Pétrole WTI

    70,78
    +0,49 (+0,70 %)
     
  • DAX

    15 693,27
    +122,07 (+0,78 %)
     
  • FTSE 100

    7 134,06
    +45,88 (+0,65 %)
     
  • Nasdaq

    14 069,42
    +49,12 (+0,35 %)
     
  • S&P 500

    4 247,44
    +8,26 (+0,19 %)
     
  • Nikkei 225

    28 948,73
    -9,87 (-0,03 %)
     
  • HANG SENG

    28 842,13
    +103,23 (+0,36 %)
     
  • GBP/USD

    1,4117
    -0,0060 (-0,42 %)
     

Le business « zéro covid » hors de contrôle

·2 min de lecture

Lampes à UV, revêtements antimicrobiens, nébuliseurs d'ozone... Les innovations se bousculent sur un marché encore peu structuré. Prudence.

"Une solution plébiscitée : elle a été choisie pour les appartements du pape !" Sanity System ne lésine pas sur les arguments marketing pour placer en France son système de désinfection anticoronavirus à l'ozone. La marque italienne, qui vise la vente de "quelques milliers" de ses machines dans l'Hexagone (de 1 000 à 3 000 euros selon la gamme), affiche aussi fièrement le ministère de la Justice à son tableau de chasse. Les services pénitentiaires utilisent son matériel pour ses véhicules de transferts de prisonniers.

Castex à la rescousse

A peine né, le marché de la reprise "zéro Covid" voit se bousculer de nombreux acteurs, bien décidés à profiter de la fenêtre de tir offerte par les des restaurants, musées, mais aussi des retours plus réguliers dans les bureaux. Le lobbyiste Léonidas Kalogeropoulos, fondateur du cabinet Médiation & Arguments, ne s'y est pas trompé : il vient d'ouvrir sa Entrepreneurs pour la République à ces nouveaux produits. Sur son site, on trouve pêle-mêle des revêtements antimicrobiens pour poignées et rambardes, des lampes purificatrices grâce à des "nanoparticules dopées à l'oxyde de titane", des kits de détection du Covid sur les surfaces, etc. Plus de 50 produits présentés sans contrôle particulier. "Il n'est pas question que nous nous chargions d'estampiller ces produits “zéro Covid”, ce n'est pas notre rôle, assume Léonidas Kalogeropoulos. Nous voulons mettre en réseau ces entrepreneurs et contribuer à la constitution d'une véritable filière."

Lire aussi

Accompagné par quelques-uns de ses protégés, le lobbyiste a même décroché une audition à l'Assemblée nationale, le 4 mai. Le député LR Nicolas Forissier a pris la plume, dans la foulée, en appelant au "sens de la responsabilité" du Premier ministre, Jean Castex, pour qu'il apporte "son soutien aux solutions proposées" par la plateforme, afin de bâtir cette filière qui rêve de partir à l'assaut du marché mondial.

Marché incertain

Le Medef appuie la démarche. En complément à la vaccina[...]

Lire la suite sur challenges.fr