La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 097,21
    +1,22 (+0,02 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 178,01
    +4,03 (+0,10 %)
     
  • Dow Jones

    33 978,08
    +28,67 (+0,08 %)
     
  • EUR/USD

    1,0874
    -0,0018 (-0,16 %)
     
  • Gold future

    1 927,60
    -2,40 (-0,12 %)
     
  • BTC-EUR

    21 486,54
    +69,16 (+0,32 %)
     
  • CMC Crypto 200

    526,66
    +9,65 (+1,87 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,38
    -1,63 (-2,01 %)
     
  • DAX

    15 150,03
    +17,18 (+0,11 %)
     
  • FTSE 100

    7 765,15
    +4,04 (+0,05 %)
     
  • Nasdaq

    11 621,71
    +109,30 (+0,95 %)
     
  • S&P 500

    4 070,56
    +10,13 (+0,25 %)
     
  • Nikkei 225

    27 382,56
    +19,81 (+0,07 %)
     
  • HANG SENG

    22 688,90
    +122,12 (+0,54 %)
     
  • GBP/USD

    1,2395
    -0,0012 (-0,10 %)
     

Comment les business schools veulent rivaliser avec les universités

MP

Selon une nouvelle étude de l’Edhec, les élèves des écoles de commerce considèrent qu’une parfaite expérience étudiante doit mixer les disciplines. D’où la nécessité d’élargir pour elles l’offre pédagogique au-delà du management.

C’est un changement majeur qui s’annonce. Selon une enquête du NewGen Talent Centre de l’Edhec auprès de 3.481 élèves d’écoles de commerce, qui sera publiée le 24 janvier, 95% d’entre eux estiment que "l’expérience étudiante idéale doit proposer des disciplines diversifiées". Par ailleurs, la moitié d’entre eux souhaite "un enseignement systématique des thématiques liées aux grands enjeux sociaux, sociétaux et environnementaux dans le contenu de chaque cours". Les étudiantes sont même 60% à réclamer l’élargissement des cours à ces sujets. "Ils ont une forte appétence pour les humanités, confirme Manuelle Malot qui dirige ce centre de recherche. La littérature, la politique, la RSE... Tous ces sujets les intéressent. Il y a aussi une demande de développement personnel importante."

Lire aussiClassement Challenges des écoles de commerce : les campus mis au pied du mur par la génération Z

Elargir les compétences des étudiants

Cette aspiration des nouvelles générations à plus d’interdisciplinarité est une opportunité pour les business schools. Au cours des dernières années, leur croissance a été principalement portée par l’offre de nouveaux diplômes, en particulier les bachelors délivrant le grade de licence comme à l’université. Ces formations post-bac en trois ou quatre connaissent un succès phénoménal et toutes les écoles post-prépa, hormis HEC, se sont lancées sur ce créneau très rémunérateur. Elles ont aussi élargi leur catalogue de masters spécialisés et autres MBA en capitalisant sur leur marque.

L’intérêt des étudiants pour des parcours "à la carte" ouvre la voie à une nouvelle dynamique. En décembre, lors de la présentation du futur campus de l’Emlyon à Gerland, Isabelle Huault, sa directrice générale, a d’ailleurs évoqué la volonté de l’établissement à devenir une "business university". "Notre objectif est d’irriguer la connaissance de nos étudiants avec d’autres disciplines", a-t-elle expliqué. "Nous voulons former des gens ouverts sur le monde, a complété Gu[...]

Lire la suite sur challenges.fr