La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 385,14
    +96,81 (+1,54 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 017,44
    +64,99 (+1,64 %)
     
  • Dow Jones

    34 382,13
    +360,68 (+1,06 %)
     
  • EUR/USD

    1,2146
    +0,0062 (+0,51 %)
     
  • Gold future

    1 844,00
    +20,00 (+1,10 %)
     
  • BTC-EUR

    38 507,89
    -2 888,17 (-6,98 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 398,33
    +39,77 (+2,93 %)
     
  • Pétrole WTI

    65,51
    +1,69 (+2,65 %)
     
  • DAX

    15 416,64
    +216,96 (+1,43 %)
     
  • FTSE 100

    7 043,61
    +80,28 (+1,15 %)
     
  • Nasdaq

    13 429,98
    +304,99 (+2,32 %)
     
  • S&P 500

    4 173,85
    +61,35 (+1,49 %)
     
  • Nikkei 225

    28 084,47
    +636,46 (+2,32 %)
     
  • HANG SENG

    28 027,57
    +308,90 (+1,11 %)
     
  • GBP/USD

    1,4102
    +0,0050 (+0,36 %)
     

Le business africain de Sarkozy

·2 min de lecture

Grâce à son réseau sur le continent, construit à l’Elysée, l’ex-président y fait florès en tant qu’administrateur de grands groupes et avocat d’affaires.

Mi-décembre 2020 sur le tarmac de l’aéroport Félix Houphouët-Boigny d’Abidjan : le Premier ministre ivoirien Hamed Bakayoko (décédé le 10 mars dernier) accueille chaleureusement Nicolas Sarkozy dans la moiteur épaisse recouvrant la capitale économique du pays. L’ancien président français est accompagné de son fils Jean et de son beau-fils Aurélien. Il est en terre conquise. Logé dans une suite de l’Hôtel Ivoire, établissement sélect géré par le groupe Accor, en surplomb de la lagune Ebrié, il doit assister à l’investiture de son ami Alassane Ouattara.

Présentés l’un à l’autre par l’industriel Martin Bouygues au début des années 1990, les deux hommes sont devenus des intimes. En 2011, Nicolas Sarkozy a apporté un soutien déterminant au numéro un ivoirien via la force française Licorne afin de l’installer dans son fauteuil présidentiel face à Laurent Gbagbo. Presque dix ans plus tard, il vient à nouveau conforter l’ancien directeur général adjoint du FMI en jouant les cautions internationales après sa réélection pour un troisième mandat sur fond de violences post-électorales. Mais ce déplacement a une autre utilité : permettre à l’ex-chef de l’Etat français de soigner ses relations dans le business en Afrique, via ses postes d’administrateur de plusieurs groupes et son activité d’avocat d’affaires.

Lire aussi

De Kagame à Bongo

L’Afrique imprègne sa reconversion dans le privé depuis son retrait de la vie politique. Convoité pour son carnet d’adresses et ses réseaux, Nicolas Sarkozy a un accès direct à ses homologues. Un canal d’autant plus précieux pour porter un projet ou faire avancer un dossier que beaucoup de chefs d’Etat rencontrés durant son mandat, du Rwandais Paul Kagame au Gabonais Ali Bongo en passant par le Congolais Denis Sassou-Nguesso, sont toujours en poste.

Plusieurs multinationales, dont Accor, y voient un avantage considérable. "Nous nous appuyons sur son expertise géopolitique et sa compréhension des affaires du monde, qui sont de véritables atouts",[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi