La bourse ferme dans 5 h 4 min
  • CAC 40

    6 735,95
    +60,05 (+0,90 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 122,21
    +5,59 (+0,14 %)
     
  • Dow Jones

    34 838,16
    -97,31 (-0,28 %)
     
  • EUR/USD

    1,1893
    +0,0017 (+0,14 %)
     
  • Gold future

    1 814,20
    -8,00 (-0,44 %)
     
  • BTC-EUR

    32 502,46
    -1 075,16 (-3,20 %)
     
  • CMC Crypto 200

    937,77
    -23,13 (-2,41 %)
     
  • Pétrole WTI

    71,65
    +0,39 (+0,55 %)
     
  • DAX

    15 587,69
    +18,96 (+0,12 %)
     
  • FTSE 100

    7 109,68
    +27,96 (+0,39 %)
     
  • Nasdaq

    14 681,07
    +8,39 (+0,06 %)
     
  • S&P 500

    4 387,16
    -8,10 (-0,18 %)
     
  • Nikkei 225

    27 641,83
    -139,19 (-0,50 %)
     
  • HANG SENG

    26 194,82
    -40,98 (-0,16 %)
     
  • GBP/USD

    1,3918
    +0,0035 (+0,25 %)
     

Le bureau européen des unions de consommateurs porte plainte contre WhatsApp

·1 min de lecture

Coup dur pour WhatsApp. Le Bureau européen des unions de consommateurs (Beuc) a annoncé ce lundi 12 juillet avoir porté plainte auprès de la Commission européenne contre le service de messagerie à propos de la modification controversée de sa politique de confidentialité. Ces nouvelles règles ne sont "ni transparentes ni compréhensibles pour les utilisateurs", estiment le Beuc et huit de ses organisations membres, dont l'UFC-Que choisir (France), accusant WhatsApp de "multiples violations des droits des consommateurs européens". Ces organisations ont déposé une plainte auprès de la Commission européenne ainsi que du réseau européen des autorités chargées de la protection des consommateurs.

WhatsApp, le service de messagerie de Facebook, a informé en début d'année ses quelque 2 milliards d'utilisateurs qu'ils devaient consentir à de nouvelles conditions d'utilisation. L'entreprise avait ensuite décalé au 15 mai la mise en oeuvre de ces nouvelles règles face au tollé, les utilisateurs s'inquiétant que la messagerie ne partage davantage de données avec sa maison mère Facebook. Plusieurs pays, dont l'Allemagne, ont interdit temporairement à Facebook d'utiliser les données de WhatsApp. "Depuis des mois, WhatsApp bombarde les utilisateurs de messages agressifs et répétés pour les forcer à accepter ses nouvelles conditions d'utilisation et sa politique de confidentialité", a dénoncé la directrice générale du Beuc, Monique Goyens, dans un communiqué.

Le Beuc et ses huit organisations membres (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Etam : "On peut faire de la fast fashion en épargnant la planète"
YouTube déploie ses "Shorts", des vidéos très courtes à la TikTok, dans plus de 100 pays
L'avion hybride de la start-up VoltAero veut faire son trou dans le ciel français
Revenus annuels record pour le canal de Suez malgré le blocage de mars
Bitcoin : comment une centrale de minage a rendu un lac aussi chaud qu'un jacuzzi !

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles