La bourse est fermée

La bulle immobilière menace ! Peut-on freiner l'envolée des prix ?

A votre avis, quel est le métier qui fait rêver les jeunes aujourd’hui ? Pilote de chasse ? Non. Pompier ? Vous n’y êtes pas. Vétérinaire ? Data scientist ? Animateur d’émission de téléréalité ? Encore raté ! Non, en 2020, la profession qui attise les passions, c’est celle… d’agent immobilier. Dans le dernier classement réalisé par le réseau social professionnel LinkedIn, nos traditionnels vendeurs de belles propriétés, en costume deux-pièces ou plus derrière leurs vitrines lustrées, occupent la troisième marche du podium, derrière les futuristes DPO (délégués à la protection des données) et les ingénieurs en intelligence artificielle. Sans doute, le célèbre chasseur d’apparts Stéphane Plaza avec son émission à plus de 800.000 téléspectateurs et ses 450 agences disséminées sur le territoire y est-il un peu pour quelque chose. Mais les auteurs de l’enquête avancent une autre explication : la baisse des taux d’intérêt, qui a fait exploser le marché immobilier ces dernières années, et avec lui le chiffre d’affaires des agences immobilières. Elles ont encore engrangé 7% de plus l’an dernier, profitant largement des transactions record enregistrées cette année.

Mais où donc s’arrêtera la flambée de la pierre ? Après vingt ans de hausse quasi continue, on aurait pu s’attendre à ce que les prix fassent au moins une petite pause. Eh bien non, ils continuent de battre record sur record. A Paris, la barre symbolique des 10.000 euros le mètre carré a été franchie fin septembre et les vendeurs continuent de demander toujours plus. Les indicateurs des avant-contrats des notaires anticipent un tarif de 10.500 euros le mètre carré en avril 2020. En province aussi, c’est la fête pour les vendeurs. A Lyon et à Nantes, l’envolée dépassait 10% sur un an à fin septembre, Rennes affichant pour sa part un bond de 7,6%, à peu près comme Saint-Etienne. Certes, d’autres villes affichent des hausses plus raisonnées, comme Bordeaux (+1,5%), Lille (+1,2%), Marseille (+0,7%) ou encore Le Havre (+0,5%).

(...) Cliquez ici pour voir la suite

SNCF et RATP annoncent une réduction de la fréquence des trains et métros
Pas de rassemblement de plus de 100 personnes : les cinémas resteront ouverts
C’est confirmé : les aliments ne transmettent pas le coronavirus
Coronavirus : serez-vous indemnisés à 100% en cas d'arrêt de travail ?
Élections municipales : combien coûte le scrutin ?