Publicité
La bourse ferme dans 8 h 6 min
  • CAC 40

    7 420,26
    -15,73 (-0,21 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 474,21
    -9,05 (-0,20 %)
     
  • Dow Jones

    36 054,43
    -70,17 (-0,19 %)
     
  • EUR/USD

    1,0778
    +0,0009 (+0,09 %)
     
  • Gold future

    2 047,60
    -0,30 (-0,01 %)
     
  • Bitcoin EUR

    40 575,22
    -79,38 (-0,20 %)
     
  • CMC Crypto 200

    891,36
    +648,68 (+267,30 %)
     
  • Pétrole WTI

    69,86
    +0,48 (+0,69 %)
     
  • DAX

    16 620,29
    -36,15 (-0,22 %)
     
  • FTSE 100

    7 484,35
    -31,03 (-0,41 %)
     
  • Nasdaq

    14 146,71
    -83,19 (-0,58 %)
     
  • S&P 500

    4 549,34
    -17,84 (-0,39 %)
     
  • Nikkei 225

    32 858,31
    -587,59 (-1,76 %)
     
  • HANG SENG

    16 345,89
    -117,37 (-0,71 %)
     
  • GBP/USD

    1,2578
    +0,0016 (+0,13 %)
     

Budget de la Sécu: après le 49.3, LFI va déposer une nouvelle motion de censure

Bertrand GUAY / AFP

La France insoumise déposera une nouvelle motion de censure contre le gouvernement, après le 49.3 déclenché lundi soir par Élisabeth Borne sur la partie dépenses et sur l'ensemble du projet de budget de la Sécurité sociale pour 2024, a annoncé la présidente du groupe LFI Mathilde Panot.

"Ce 15e 49.3 apparaît comme la conclusion logique d'un gouvernement minoritaire missionné pour brutaliser le peuple. Aucune surprise, mais toujours la même saveur âpre d'autoritarisme. Pour défendre la Sécurité Sociale, nous censurerons le gouvernement", a écrit la députée du Val-de-Marne sur X (ex-Twitter).

Un quinzième

Le projet de loi de financement de la Sécurité sociale avait été rejeté en commission dernière le 20 octobre - une situation inédite dans l'histoire de la 5ème République.

De quoi pousser la Première ministre à utiliser le 49.3 sur la première partie de ce texte cinq jours plus tard, quelques heures à peine après le début des débats dans l'hémicycle.

La gauche avait fustigé un budget qui ne "règle rien à la crise des hôpitaux". La droite avait également jugé que "le compte n'y était pas" pour résoudre les problèmes de ce secteur en grande souffrance. Autant dire qu'en l'absence de majorité absolue pour les macronistes, le recours au 49.3 ne faisait aucun doute.

Le scénario a des airs de déjà-vu. Depuis la mi-octobre, le gouvernement n'a pas fait semblant et a dégainé depuis le 18 octobre dernier pas moins de quatre 49.3 sur le budget de l'État et le budget de la sécurité sociale. La manœuvre permet de couper court rapidement à chaque fois aux discussions dans l'hémicycle.

Article original publié sur BFMTV.com