La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 742,25
    -11,72 (-0,17 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 977,90
    -6,60 (-0,17 %)
     
  • Dow Jones

    34 429,88
    +34,87 (+0,10 %)
     
  • EUR/USD

    1,0531
    +0,0002 (+0,02 %)
     
  • Gold future

    1 797,30
    -3,80 (-0,21 %)
     
  • BTC-EUR

    16 152,30
    -80,32 (-0,49 %)
     
  • CMC Crypto 200

    404,33
    +2,91 (+0,72 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,34
    -0,88 (-1,08 %)
     
  • DAX

    14 529,39
    +39,09 (+0,27 %)
     
  • FTSE 100

    7 556,23
    -2,26 (-0,03 %)
     
  • Nasdaq

    11 461,50
    -20,95 (-0,18 %)
     
  • S&P 500

    4 071,70
    -4,87 (-0,12 %)
     
  • Nikkei 225

    27 777,90
    -448,18 (-1,59 %)
     
  • HANG SENG

    18 675,35
    -61,09 (-0,33 %)
     
  • GBP/USD

    1,2296
    +0,0040 (+0,33 %)
     

Budget rectificatif 2022 : Bercy table sur un déficit public moins fort que prévu

Wikimedia Commons

Le déficit public sera-t-il moins important que prévu ? C'est sur quoi table Bercy. Malgré de nouvelles dépenses destinées à soutenir le pouvoir d'achat, le déficit public de la France en 2022 devrait être légèrement moins élevé que prévu, à 4,9% contre 5% pour la précédente estimation, selon un deuxième budget rectificatif dont les grandes lignes ont été présentées mardi par Bercy. Des recettes fiscales meilleures qu'attendu, notamment de l'impôt sur les sociétés et de l'impôt sur le revenu, ainsi que certaines dépenses en baisse permettent de réduire le déficit de 4,6 milliards d'euros. "2022 n’est pas seulement l'année du combat contre la vie chère, c'est aussi l’année du combat pour des comptes bien tenus", a assuré le ministre des Comptes publics Gabriel Attal dans une déclaration transmise à la presse.

Selon ses dernières prévisions macroéconomiques, le gouvernement table en 2022 sur une croissance de 2,7% du PIB et un taux d'inflation à 5,4%. Ce deuxième budget rectificatif pour 2022, trois mois après l'adoption du premier, baptisé alors "paquet pouvoir d'achat", "est vraiment dans le même esprit" et a comme "objectif principal de financer des mesures de pouvoir d’achat pour les Français", selon le ministère de l'Economie et des Finances. "Ce texte, c'est la nouvelle étape du combat contre la vie chère que nous menons sans relâche depuis un an", a renchéri Gabriel Attal. Il comprendra notamment les récentes annonces sur le versement d'un nouveau chèque énergie pour les plus (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Les autorités sanitaires alertent sur les antibiotiques pour les enfants en bas âge
Immigration : le gouvernement souhaite un titre de séjour "métier en tension"
EasyJet : leur vol est annulé, ils restent cinq heures dans l'avion sur le tarmac
Une commune privée d'électricité pendant deux heures à cause… d'un écureuil
Il volait les colis dans les boîtes aux lettres avant de les revendre sur Vinted