Marchés français ouverture 7 h 11 min
  • Dow Jones

    28 725,51
    -500,09 (-1,71 %)
     
  • Nasdaq

    10 575,62
    -161,88 (-1,51 %)
     
  • Nikkei 225

    25 937,21
    -484,89 (-1,84 %)
     
  • EUR/USD

    0,9805
    +0,0004 (+0,04 %)
     
  • HANG SENG

    17 222,83
    +56,93 (+0,33 %)
     
  • BTC-EUR

    19 423,27
    -421,19 (-2,12 %)
     
  • CMC Crypto 200

    443,49
    +0,06 (+0,01 %)
     
  • S&P 500

    3 585,62
    -54,85 (-1,51 %)
     

Budget 2023 : moins de croissance et plus d'inflation que prévu

Julien Sarboraria/Capital

Le gouvernement s'attend à moins de croissance et plus d'inflation que prévu pour 2023. L'exécutif envisage ainsi une croissance de 1 % l'an prochain, contre 1,4 % anticipé jusqu'à présent, et une inflation de 4,2 % contre 3,2 %.

Le gouvernement français table dans son projet de loi de finances pour 2023 sur une croissance de 1 % l'an prochain, contre 1,4 % anticipé jusqu'ici, a indiqué mardi 13 septembre à des journalistes le ministre de l'Économie Bruno Le Maire. Le ministère révise en hausse, en revanche, sa prévision d'inflation pour 2022 (5,3 % contre 5 % attendus en juillet) et 2023 (4,2 % contre 3,2 %), dans un contexte de "poursuite de la guerre en Ukraine, de tensions sur les prix de l'énergie et de fragilité économique" des principaux partenaires commerciaux de la France.

Malgré ces vents contraires, "la France résiste", a assuré M. Le Maire. Il s'est félicité d'une croissance attendue à au moins 2,5 % pour 2022. Malgré la révision à la baisse de la croissance pour l'an prochain, "nous tiendrons les 5 % de déficit public en 2023", a promis le ministre de l'Économie. "C'est la condition de la crédibilité de la trajectoire de nos finances publiques pour l'ensemble du quinquennat", qui prévoit que le déficit revienne sous le seuil des 3 % du PIB en 2027, a-t-il ajouté.

Bruno Le Maire a promis que malgré des "économies sur les dépenses publiques", le gouvernement continuerait "à protéger ménages et entreprises dans les situations de crise". Ainsi "le bouclier tarifaire sur (les prix du) gaz et de l'électricité sera maintenu" avec toutefois des hausses de tarifs prévues au 1er janvier prochain. Mais celles-ci "seront contenues", a promis Bercy.

La Première ministre Élisabeth Borne doit préciser ce (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

VIDÉO - Inflation : voici la région où les habitants sont les plus vulnérables

Inflation : le Canada débloque 3,1 milliards de dollars pour aider les ménages les plus modestes
Moustique tigre : les autorités alertent sur le risque de dengue en métropole
Volotea : le pilote se trompe d'aéroport et remet les gaz juste avant l'atterrissage
"L’État nous vole" : un maire assure que sa population est sous-évaluée par l'Insee et dénonce des pertes financières colossales
Energie : la mairie de Paris annonce une mesure forte pour faire des économies