La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 742,25
    -11,72 (-0,17 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 977,90
    -6,60 (-0,17 %)
     
  • Dow Jones

    34 429,88
    +34,87 (+0,10 %)
     
  • EUR/USD

    1,0531
    +0,0002 (+0,02 %)
     
  • Gold future

    1 811,40
    -3,80 (-0,21 %)
     
  • BTC-EUR

    16 147,81
    -142,06 (-0,87 %)
     
  • CMC Crypto 200

    404,33
    +2,91 (+0,72 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,34
    -0,88 (-1,08 %)
     
  • DAX

    14 529,39
    +39,09 (+0,27 %)
     
  • FTSE 100

    7 556,23
    -2,26 (-0,03 %)
     
  • Nasdaq

    11 461,50
    -20,95 (-0,18 %)
     
  • S&P 500

    4 071,70
    -4,87 (-0,12 %)
     
  • Nikkei 225

    27 777,90
    -448,18 (-1,59 %)
     
  • HANG SENG

    18 675,35
    -61,09 (-0,33 %)
     
  • GBP/USD

    1,2296
    +0,0040 (+0,33 %)
     

Budget 2022 : une rallonge anti-inflation votée par le Sénat

Wikimedia Commons

Une rallonge votée quasiment à l'unanimité. Le Sénat dominé par l'opposition de droite a voté mercredi 16 novembre au soir en première lecture, après l'Assemblée nationale, des retouches au budget 2022, avec une rallonge anti-inflation de 2,5 milliards d'euros pour financer notamment un chèque énergie exceptionnel. Le vote de ce second projet de loi de finances rectificative (PLFR), après quelques modifications, a été acquis par 251 voix contre 28. Députés et sénateurs vont maintenant tenter de s'accorder sur une version commune du texte en commission mixte paritaire. Ce PLFR "s'inscrit dans la continuité du paquet pouvoir d'achat" voté cet été, a indiqué le ministre chargé des Comptes publics Gabriel Attal.

Il "permet d'assurer le financement de mesures qui vont changer le quotidien des Français tout en procédant à un certain nombre d'ajustements dans une logique très classique de fin de gestion". Le texte propose "une rallonge de 2,5 milliards d'euros", dont 1,8 milliard d’euros pour financer un chèque énergie exceptionnel pour 12 millions de ménages. Et une aide exceptionnelle de 230 millions d'euros pour corriger l'"angle mort" des ménages se chauffant au bois, qu'il s'agisse de bûches ou pellets. Une enveloppe de 440 millions d'euros doit financer la prolongation de deux semaines de la ristourne carburant de 30 centimes par litre. Ce budget rectificatif contient encore des mesures pour soutenir les universités face à la hausse des prix de l'énergie et les armées face à celle (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Une future adjointe d’Anne Hidalgo accusée de harcèlement
Etats-Unis : les républicains reprennent le contrôle de la Chambre des représentants
Combien va vous coûter la baisse de la remise carburant ? Des aides plus généreuses pour la rénovation énergétique… Le flash éco du jour
Aldi : un couple d'Américains s'est marié tous frais payés dans le magasin près de chez eux
JO 2024 : la Ville de Paris refuse de laisser tous les commerces ouvrir le dimanche