La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 612,76
    -21,01 (-0,32 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 089,30
    -27,47 (-0,67 %)
     
  • Dow Jones

    34 935,47
    -149,06 (-0,42 %)
     
  • EUR/USD

    1,1872
    -0,0024 (-0,20 %)
     
  • Gold future

    1 812,50
    -18,70 (-1,02 %)
     
  • BTC-EUR

    35 570,84
    +52,09 (+0,15 %)
     
  • CMC Crypto 200

    955,03
    +5,13 (+0,54 %)
     
  • Pétrole WTI

    73,81
    +0,19 (+0,26 %)
     
  • DAX

    15 544,39
    -96,08 (-0,61 %)
     
  • FTSE 100

    7 032,30
    -46,12 (-0,65 %)
     
  • Nasdaq

    14 672,68
    -105,59 (-0,71 %)
     
  • S&P 500

    4 395,26
    -23,89 (-0,54 %)
     
  • Nikkei 225

    27 283,59
    -498,83 (-1,80 %)
     
  • HANG SENG

    25 961,03
    -354,29 (-1,35 %)
     
  • GBP/USD

    1,3908
    -0,0050 (-0,35 %)
     

Budget 2022: le gouvernement relance les dépenses publiques, mais qui sont les ministres gagnants?

·2 min de lecture

Les dépenses publiques de l’année prochaine vont être rallongées de 10,8 milliards d’euros supplémentaires. Un budget aux allures de programme, qui annonce la couleur de la future campagne présidentielle.

Pour le dernier budget du quinquennat, Bercy a décidé de mettre la main au portefeuille. Le gouvernement a enfin rendu son rapport sur l’orientation des dépenses publiques pour l’année 2022. Au total, 10,8 milliards d’euros supplémentaires (hors et mesures d'urgence) seront débloqués l’année prochaine pour le budget des ministères, a annoncé le ministre de l’Economie, . “Nous avons privilégié les dépenses qui se trouvent au cœur des missions de l’Etat: les armées, la justice, la police, l’éducation et la recherche”, a-t-il affirmé aux quelques députés présents à l'Assemblée nationale pour la présentation de ces nouveaux crédits. Un budget politique aux allures de programme, à moins d’un an de la présidentielle.

Pendant plusieurs semaines, les poids lourds du gouvernement ont bataillé pour imposer à Bercy leur feuille de route et leurs plafonds, multipliant les allées et venues dans le bureau du ministre délégué au budget, Olivier Dussopt. Les arbitrages, entamés au mois de juin, se seront d’ailleurs prolongés jusque tard dans la nuit. Des décisions “difficiles” ont dû être prises, a concédé le ministre devant une Assemblée aux rangs plutôt dégarnis, malgré le poids des enjeux. Les derniers arbitrages ont été rendus “quinze minutes” avant d’envoyer le texte final aux députés, a tenu à préciser le ministre. Un sens du timing qui en dit long sur l'importance accordée par le gouvernement à ces ajustements budgétaires de dernière minute.

Un budget pré-électoral

Car les crédits accordés à chaque ministère pèseront, à coup sûr, dans la bataille de la présidentielle. , hébergement d’urgence, aides à l'insertion des jeunes, les mesures financées par cet ultime coup de bourse alimenteront les débats l’année prochaine. Autant, donc, se donner les coudées franches. “Dans ce budget, nous allons mettre plus d’argent sur les mesures qui marchent le mieux et qui donnent des résultats immédiats, à savoir l’environnement et ”, a assuré Bruno Le Maire. Le gouvernement table, notamm[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles