Marchés français ouverture 5 h 49 min
  • Dow Jones

    33 912,44
    +151,39 (+0,45 %)
     
  • Nasdaq

    13 128,05
    +80,87 (+0,62 %)
     
  • Nikkei 225

    28 842,43
    -29,35 (-0,10 %)
     
  • EUR/USD

    1,0158
    -0,0006 (-0,06 %)
     
  • HANG SENG

    20 040,86
    -134,76 (-0,67 %)
     
  • BTC-EUR

    23 809,85
    -372,87 (-1,54 %)
     
  • CMC Crypto 200

    574,27
    -16,49 (-2,79 %)
     
  • S&P 500

    4 297,14
    +16,99 (+0,40 %)
     

Budget: économiser grâce à la méthode kakeibo

© Domaine public / PxHere

CONSEILS - Gérer un budget peut être une vraie source de complications. La méthode japonaise du kakeibo, qui connaît un succès grandissant, permet de compartimenter de manière efficace ses dépenses.

Vous connaissez peut-être déjà japonaise de Netflix, qui s’occupe d’épurer votre intérieur de tout ce qui le surcharge inutilement. Dans ce sillon, cette même démarche peut s’appliquer désormais à votre budget. Et c’est encore au Japon qu’on le doit, grâce au succès grandissant de la méthode dite du kakeibo.

Qu’est-ce le kakeibo?

La méthode kakeibo n’est en soi pas une technique nouvelle au Japon, puisqu’elle a été mise au point en 1904 par Hani Motoko, considérée comme la première femme journaliste de l’histoire japonaise. Le terme kakeibo désigne en lui-même l’équivalent d’un cahier de comptes, que l’on tient régulièrement à jour, qu’Hani Motoko avait mis au point pour les femmes actives de la société japonaise, qui avaient des difficultés à gérer les dépenses du foyer en plus de leur activité professionnelle. Le kakeibo est revenu récemment à la mode grâce à l’autrice Fumiko Chiba, qui a publié en 2017 Kakeibo: The Japanese Art of Budgeting & Saving Money, le premier livre sur ce sujet en langue anglaise, depuis traduit dans l’ensemble des pays occidentaux.

Comment bien tenir un kakeibo?

Le kakeibo consiste donc à tenir un carnet de comptes en répartissant chaque type de dépense en plusieurs catégories permettant de les hiérarchiser. Le kakeibo vous permet ainsi de vous fixer des objectifs mensuels et d’établir le budget nécessaire pour y parvenir sans se disperser. L’organisation d’un bon kakeibo peut varier selon les auteurs, mais on distingue généralement quatre grandes familles de dépenses: les dépenses essentielles (la nourriture, l’hygiène, le loyer, les créances…), les dépenses de loisirs facultatives, mais qui procurent du plaisir (un repas au restaurant, de nouveaux vêtements…), les dépenses culturelles (livres, musique, sorties…) et enfin les dépenses imprévues auxquelles il faut néanmoins se préparer (réparations, frais de santé…). L’intérêt du kakeibo est ainsi de budgéter ses dépenses au début de chaque mois, de s’interroger sur l’intérêt des dépen[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles