Marchés français ouverture 14 min
  • Dow Jones

    34 021,45
    +433,79 (+1,29 %)
     
  • Nasdaq

    13 124,99
    +93,31 (+0,72 %)
     
  • Nikkei 225

    28 084,47
    +636,46 (+2,32 %)
     
  • EUR/USD

    1,2111
    +0,0026 (+0,22 %)
     
  • HANG SENG

    27 946,42
    +227,75 (+0,82 %)
     
  • BTC-EUR

    40 467,46
    -2 030,37 (-4,78 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 353,39
    -34,52 (-2,49 %)
     
  • S&P 500

    4 112,50
    +49,46 (+1,22 %)
     

BTS cibles d'une parodie raciste à la télé chilienne, les fans bondissent

Joffray Vasseur
·2 min de lecture
Le groupe BTS lors de la conférence de presse pour la sortie du nouvel album "BE (Deluxe Edition)", le 20 novembre 2020 à Séoul, en Corée du Sud. (Photo: Getty Images)
Le groupe BTS lors de la conférence de presse pour la sortie du nouvel album "BE (Deluxe Edition)", le 20 novembre 2020 à Séoul, en Corée du Sud. (Photo: Getty Images)

RÉSEAUX SOCIAUX - Les fans de K-Pop ne manquent jamais de défendre leur groupe favori sur Twitter. Ils l’ont prouvé une nouvelle fois, ce 11 avril 2021, en menant une campagne antiraciste contre la télévision chilienne, accusée de xénophobie pour sa parodie visant le groupe BTS.

La chaîne “Mega” avait diffusé, le 10 avril dernier, un sketch dans l’émission “Mi Barrio” dans lequel plusieurs comédiens se sont ouvertement moqués des origines sud-coréennes du groupe de K-Pop. En se présentant à l’animatrice, les acteurs ont donné leurs noms, tout en se moquant de l’accent coréen: “Kim Jong-Uno”, “Kim Jong-Dos”, “Kim Jong-Tres”, “Kim Jong-Cuatro” et “Juan Carlos”. Une référence au dictateur nord-coréen, Kim Jong-un, qui a fait bondir les fans, selon le New York Times.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Les “Army”, le nom de la communauté de fans de BTS, se sont insurgés sur les réseaux sociaux et ont clairement pris la défense du groupe. Ils ont accusé la chaîne de racisme anti-asiatique. Une xénophobie qui n’a cessé de se répandre dans le monde, depuis le début de la crise du Covid-19.

En plus de ces dénonciations, Twitter a vu apparaître dans ses “Tendances” mondiales le hashtag #RacismIsNotComedy (“Le racisme n’est pas une comédie”), prouvant que des milliers de fans de tous les pays s’étaient mis d’accord pour faire entendre leur voix.

Suite à ce mouvement, une plainte a été déposée contre l’émission auprès du Conseil national de la télévision chilienne, demandant de “veiller à ce que les attitudes et stéré...

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.