Marchés français ouverture 5 h 51 min
  • Dow Jones

    33 849,46
    -497,57 (-1,45 %)
     
  • Nasdaq

    11 049,50
    -176,86 (-1,58 %)
     
  • Nikkei 225

    28 020,93
    -141,90 (-0,50 %)
     
  • EUR/USD

    1,0363
    +0,0018 (+0,18 %)
     
  • HANG SENG

    17 644,13
    +346,19 (+2,00 %)
     
  • BTC-EUR

    15 696,65
    +56,74 (+0,36 %)
     
  • CMC Crypto 200

    382,35
    +2,06 (+0,54 %)
     
  • S&P 500

    3 963,94
    -62,18 (-1,54 %)
     

De Bruyne s'est occupé de tout lors de la victoire de la Belgique contre le pays de Galles

De Bruyne s'est occupé de tout lors de la victoire de la Belgique contre le pays de Galles

Buteur et passeur décisif, Kevin De Bruyne a largement contribué au succès belge face au pays de Galles (2-1), qui offre à son pays une finale de groupe face aux Pays-Bas dimanche à Amsterdam.

Sévèrement battue lors de la première journée par les Pays-Bas (1-4), la Belgique s'est offert une revanche, doublée d'une finale du groupe 4 dimanche à Amsterdam face aux Pays-Bas, en venant à bout du pays de Galles, jeudi (2-1). Kevin De Bruyne a été le très grand animateur de ce cinquième rendez-vous de Ligue des nations en ouvrant la marque sur centre de Batshuayi dès la 11e minute (1-0), avant de rendre la pareille à l'ancien avant-centre de l'OM (2-0, 38e).

lire aussi

Le film de Belgique-pays de Galles

C'est un peu comme si le temps était suspendu quand le meneur des Citizens changeait de rythme où s'approchait, avec une précision chirurgicale, de la surface de Wayne Hennessey, sauvé par son poteau droit sur une frappe croisée du rouquin (27e). Mais quand la star de Premier League ne s'est plus occupée de tout, sur des bases stratosphériques, la Belgique s'est un peu exposée.

Les Gallois ont réagi après la pause

L'équipe de Roberto Martinez, expulsé dans le temps additionnel pour ne pas avoir rendu un ballon, a même connu quelques temps faibles en deuxième période, notamment sur le flanc gauche de sa défense où Jan Vertonghen, revenu cette saison à Anderlecht, faisait ses trente-cinq printemps. Avec sa vitesse, Daniel James lui a fait la misère avant de déposer son centre sur la tête de Kieffer Moore (2-1, 50e), qui a laissé s'enraciner dans la pelouse le jeune Zeno Debast, qui honorait sa première sélection à 18 ans après seulement 14 rencontres officielles avec les Mauves.

Capitaine, Eden Hazard est venu chercher au Roi-Baudouin le temps de jeu qu'il n'a plus depuis longtemps au Real Madrid, avant de laisser sa place à Leandro Trossard peu après l'heure de jeu (65e). L'ancien meilleur joueur de L1 reste capable de gestes de classe mais n'a plus la puissance d'accélération pour faire les mêmes différences qu'auparavant. Enfin, l'avant-centre de Lens, Loïs Openda, s'est invité en fin de rencontre (65e) sans parvenir à s'offrir une occasion de but alors que Courtois, impeccable, restait concentré pour repousser un tir cadré de Jonny Williams (89e).

Conséquence de l'expulsion de Roberto Martinez, son adjoint Thierry Henry pourrait le remplacer sur le banc des Diables Rouges contre les Pays-Bas, dimanche.

lire aussi

Les Pays-Bas gagnent en Pologne et restent en tête du groupe 4