La bourse ferme dans 7 h 51 min

Bruxelles veut savoir si vous souhaitez conserver les pièces de 1 et 2 centimes

Par LePoint.fr
·1 min de lecture
Plusieurs pays européens, comme la Belgique (depuis 2014) ou l’Irlande (2015), ont déjà fait un pas vers la disparition des deux pièces avec la plus petite valeur, en arrondissant les paiements en espèce à 5 centimes près.
Plusieurs pays européens, comme la Belgique (depuis 2014) ou l’Irlande (2015), ont déjà fait un pas vers la disparition des deux pièces avec la plus petite valeur, en arrondissant les paiements en espèce à 5 centimes près.

La fin des pièces de 1 et 2 centimes d'euros est-elle proche ? Souvent avancé ces dernières années, ce débat est relancé par la Commission européenne. L'instance propose aux citoyens de donner leur avis sur le sujet, relate le journal belge La Libre. Elle a lancé lundi 28 septembre une consultation en ligne, ouverte à tous jusqu'au 11 janvier. « Cette évaluation explorera l'opportunité d'introduire une règle pour arrondir les paiements en espèces aux 5 centimes près. Cela pourrait entraîner la suppression progressive des pièces de 1 et 2 centimes », fait savoir Bruxelles dans un communiqué.

Plusieurs pays européens, comme la Belgique (depuis 2014) ou l'Irlande (2015), ont déjà fait un pas vers la disparition des deux pièces avec la plus petite valeur, en arrondissant les paiements en espèce à 5 centimes près. Il faudra toutefois attendre pour savoir si cette mesure sera étendue à l'ensemble de la zone euro, puisque la Commission européenne ne dévoilera pas avant fin 2021 ses conclusions à ce sujet. Elles se baseront notamment sur la consultation publique qu'elle vient de lancer.

Des « coûts élevés de production et de traitement »

« Dans le cadre de cette évaluation, la Commission étudiera attentivement les incidences économiques, environnementales et sociales de l'introduction de règles d'arrondi uniformes. Toute proposition future éventuelle en la matière sera basée sur les résultats de cette évaluation et ne sera pas faite avant la fin de ce processus », pr [...] Lire la suite