La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 569,16
    -97,10 (-1,46 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 083,37
    -74,77 (-1,80 %)
     
  • Dow Jones

    33 290,08
    -533,37 (-1,58 %)
     
  • EUR/USD

    1,1865
    -0,0045 (-0,38 %)
     
  • Gold future

    1 763,90
    -10,90 (-0,61 %)
     
  • BTC-EUR

    29 952,70
    -2 037,11 (-6,37 %)
     
  • CMC Crypto 200

    888,52
    -51,42 (-5,47 %)
     
  • Pétrole WTI

    71,50
    +0,46 (+0,65 %)
     
  • DAX

    15 448,04
    -279,63 (-1,78 %)
     
  • FTSE 100

    7 017,47
    -135,96 (-1,90 %)
     
  • Nasdaq

    14 030,38
    -130,97 (-0,92 %)
     
  • S&P 500

    4 166,45
    -55,41 (-1,31 %)
     
  • Nikkei 225

    28 964,08
    -54,25 (-0,19 %)
     
  • HANG SENG

    28 801,27
    +242,68 (+0,85 %)
     
  • GBP/USD

    1,3809
    -0,0115 (-0,83 %)
     

Bruxelles négocie un délicat virage social

·2 min de lecture

Les Vingt-Sept de l'Union européenne ont entériné au sommet de Porto un plan destiné à faire sortir 15 millions de personnes de la pauvreté.

EUROPE © The Economist - Une "économie sociale de marché unique en son genre" qui "nous protège contre les grands périls de la vie": voilà ce que doit être, aux yeux d’Ursula von der Leyen, présidente de la Commission européenne, la nature et la fonction de l’Union. C’est ce qu’elle a répété le 7 mai dernier au sommet de Porto, où les Vingt-Sept ont adopté un plan pour faire de l’Europe un modèle de protection sociale. Son objectif: favoriser l’emploi, améliorer la formation professionnelle et réduire la pauvreté, mais aussi combattre les inégalités hommes-femmes et réguler l’économie collaborative. Pour l’heure, les régimes de couverture sociale sont décidés au niveau des gouvernements nationaux, et l’Union affecte moins de 2% de son PIB aux politiques sociales. C’est faible par rapport à la part que leur consacrent les budgets nationaux, qui varie de 13% du PIB en Irlande à 31% en France. L’insistance de Bruxelles sur la question sociale constitue également une volte-face par rapport aux politiques d’austérité qui ont été menées entre 2007 et 2011. Nul doute que le Brexit a convaincu Bruxelles que l’Union devait proposer à ses citoyens des avantages concrets, afin d’enrayer la vague naissante du populisme anti-européen. Le sommet de Göteborg avait défini en 2017 un "pilier social européen" comprenant une vingtaine de droits ambitieux, depuis la formation continue tout au long de l’existence jusqu’à l’équilibre entre activité professionnelle et vie personnelle. La réunion de Porto avait pour but de procéder à leur mise en œuvre. Le plan prévoit de porter le niveau d’emploi dans l’Union européenne à 78% des 20-64 ans d'ici à 2030 et de faire sortir au moins 15 millions de personnes de la pauvreté. A cela s'ajoute un autre objectif: élaborer une réglementation européenne de l'économie collaborative. Les chauffeurs Uber ou les programmeurs enregistrés sur la plateforme Fiverr se trouvent, vis-à-vis de leurs contractants, dans un vide juridique que chaque pays tente de[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles