La bourse est fermée
  • Dow Jones

    33 677,02
    -68,38 (-0,20 %)
     
  • Nasdaq

    13 977,70
    +127,70 (+0,92 %)
     
  • Nikkei 225

    29 751,61
    +212,88 (+0,72 %)
     
  • EUR/USD

    1,1946
    +0,0028 (+0,24 %)
     
  • HANG SENG

    28 497,25
    +43,97 (+0,15 %)
     
  • BTC-EUR

    52 883,15
    +2 362,75 (+4,68 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 351,92
    +57,93 (+4,48 %)
     
  • S&P 500

    4 141,76
    +13,77 (+0,33 %)
     

Bruno Le Maire suggère de réduire la dette Covid grâce à l'impôt sur les sociétés

·1 min de lecture

La France a accusé un déficit abyssal en 2020. Une conséquence directe du "quoi qu'il en coûte" prôné par Emmanuel Macron face à la crise. Avec la crise sanitaire, le déficit public a bondi de 120% du produit intérieur brut (PIB). Face à cette situation, le ministre de l’Économie Bruno Le Maire a proposé lundi soir de consacrer une part des recettes futures de l'impôt sur les sociétés au remboursement de l'importante dette publique générée par la crise sanitaire. "Si demain (...) les entreprises renouent avec la croissance, ont une croissance supplémentaire, et donc que les recettes de l'impôt sur les sociétés augmentent, est-ce qu'il ne serait pas efficace, est-ce qu'il ne serait pas juste, de consacrer une part de l'augmentation de cet impôt sur les sociétés (...) au remboursement de la dette Covid?", a interrogé le ministre lors d'un débat sur la dette à l'Assemblée nationale.

"Nous avons permis aux entreprises de résister à cette crise", a-t-il justifié, grâce aux aides mobilisées par l’État pour les soutenir, comme le fonds de solidarité, les prêts garantis par l’État ou le chômage partiel. "Les entreprises vont rendre ce qu'elles ont réussi à obtenir grâce à la protection de l’État", a insisté Bruno Le Maire, ajoutant que "c'est une solution juste et efficace qui mérite en tout cas d'être étudiée". La crise sanitaire a généré 215 milliards d'euros supplémentaires d'endettement public. Une partie, 75 milliards, concerne les organismes sociaux, et doit déjà être cantonnée via (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Taux d’intérêt : “la Fed dit ne croire que ce qu’elle voit, sur l’emploi !”
Kering (Gucci) lorgnerait Richemont pour contrer LVMH, après le rachat de Tiffany
Le pétrole a puisé son potentiel, gare à la rechute : le conseil Bourse du jour
La Hongrie approuve un nouveau vaccin anti- Covid-19 de la Chine
Rattrapé par le scandale Jeffrey Epstein, le patron d’une société d’investissement tire sa révérence plus vite que prévu