La bourse est fermée
  • Dow Jones

    30 111,10
    -162,77 (-0,54 %)
     
  • Nasdaq

    11 136,73
    -11,91 (-0,11 %)
     
  • Nikkei 225

    27 311,30
    +190,80 (+0,70 %)
     
  • EUR/USD

    0,9814
    -0,0071 (-0,72 %)
     
  • HANG SENG

    18 012,15
    -75,82 (-0,42 %)
     
  • BTC-EUR

    20 457,77
    -306,28 (-1,48 %)
     
  • CMC Crypto 200

    457,36
    -5,76 (-1,24 %)
     
  • S&P 500

    3 767,63
    -15,65 (-0,41 %)
     

Bruno Le Maire assure que le nouveau patron d'EDF sera connu "dans les prochains jours"

Eric PIERMONT / AFP

Bruno Le Maire, invité de BFMTV et RMC, est revenu sur le nouveau patron d'EDF, la hausse des tarifs du gaz et de l’électricité, sur la production nucléaire française ou sur l'élargissement du chèque énergie.

Emmanuel Macron et Elisabeth Borne se prononceront "dans les prochains jours" sur le nom du prochain , a déclaré ce mardi 6 septembre , ministre de l'Economie et des Finances.

"Nous avons arrêté notre choix sur un certain nombre de noms, j'ai soumis ces noms à la et au , qui décideront dans les prochains jours qui dirigera EDF", a dit Bruno Le Maire sur BFMTV et RMC.

L'Etat et l'actuel PDG de l'électricien français, , ont pris début juillet la décision conjointe de lancer le processus de succession de ce dernier à la tête du groupe, le ministre de l'Economie et des Finances, Bruno LeMaire, évoquant l'horizon de "la rentrée prochaine".

EDF a alors précisé dans un communiqué que son nouveau PDG, lorsqu'il serait nommé, pourrait prendre ses fonctions avant la fin du mandat de Jean-Bernard Lévy, fixée au plus tard le 18 mars 2023, compte tenu de la limite d'âge fixée par les statuts de la société.

L'aide aux entreprises énergivores élargie

Bruno Le Maire a également annoncé que le , et donc particulièrement pénalisées par la hausse des prix, va être élargi et prolongé.

"Désormais, toute entreprise - TPE, PME, commerçant, etc. - qui perd de l'argent à cause de l'augmentation du prix du gaz ou de l'électricité" pourra sur demande recevoir une aide financière de l'Etat et ce "dès le premier euro", même si la perte n'est enregistrée que sur un mois, a expliqué Bruno Le Maire.

"La seule condition, c'est qu'il faut que l'énergie ou le gaz représente 3% de votre chiffre d'affaires", puisqu'il s'agit d'un dispositif ciblé qui "vise spécifiquement les entreprises qui consomment beaucoup d'énergie", a précisé leministre.

Au-delà de cet élargissement, ce mécanisme, qui devait prendre fin en août, "sera prolongé jusqu'à fin décembre 2022 et nous allons évidemment travailler pour qu'il puisse se poursuivre en 2023", a ajouté Bruno Le Maire, [...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi