La bourse ferme dans 22 min
  • CAC 40

    6 514,52
    -42,88 (-0,65 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 737,09
    -40,29 (-1,07 %)
     
  • Dow Jones

    33 703,37
    -295,67 (-0,87 %)
     
  • EUR/USD

    1,0045
    -0,0047 (-0,46 %)
     
  • Gold future

    1 761,60
    -9,60 (-0,54 %)
     
  • BTC-EUR

    21 278,37
    -2 195,60 (-9,35 %)
     
  • CMC Crypto 200

    507,22
    -34,38 (-6,35 %)
     
  • Pétrole WTI

    90,81
    +0,31 (+0,34 %)
     
  • DAX

    13 571,69
    -125,72 (-0,92 %)
     
  • FTSE 100

    7 558,94
    +17,09 (+0,23 %)
     
  • Nasdaq

    12 700,39
    -264,95 (-2,04 %)
     
  • S&P 500

    4 226,31
    -57,43 (-1,34 %)
     
  • Nikkei 225

    28 930,33
    -11,81 (-0,04 %)
     
  • HANG SENG

    19 773,03
    +9,12 (+0,05 %)
     
  • GBP/USD

    1,1807
    -0,0126 (-1,05 %)
     

Bruno Le Maire annonce une revalorisation des APL

Face à une hausse de l'inflation sans précédent, le ministre de l'Économie, Bruno Le Maire a affirmé que les allocations logement "seront revalorisées de 3,5 %", lundi 27 juin, sur RMC et BFTM TV. "Nous sommes là pour protéger nos compatriotes en particulier ceux qui ont le plus de difficultés à passer ce cap", a-t-il déclaré. Et de préciser qu'il s'agissait d'une "protection temporaire" face à un pic d'inflation devant être "ciblée sur les ménages qui en ont le plus besoin", en citant notamment les jeunes et les familles. Cette revalorisation devrait représenter une dépense supplémentaire de 168 millions d'euros pour le budget de l'État, selon des sources aux ministères de l’Économie et de la Transition écologique.

"Nous sommes au cœur du pic d'inflation, elle devrait être de 5% cette année, mais nous avons en France l'inflation la moins forte. Ça fait des mois que je dis que le plus dur est devant nous, nous y sommes", a indiqué Bruno Le Maire, estimant qu'aucune baisse n'interviendra avant 2023. En 2017, le gouvernement avait décidé, quelques mois après l'élection d'Emmanuel Macron, de baisser de 5 euros par mois et par foyer les APL à partir du 1er octobre 2017. Une décision qui avait provoqué de nombreuses protestations. Plus de 6,5 millions de ménages français avaient été concernés.

Par ailleurs, le gouvernement propose de plafonner la hausse des loyers à 3,5 % maximum, pendant un an, pour limiter l'impact de l'inflation sur les locataires. Ce lundi 27 juin, le Conseil national (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Le site de la CAF connaît de nouveau un incident technique
Transports routiers : les syndicats appellent à une grève nationale pour une hausse des salaires
Le gouvernement voudrait redémarrer une centrale à charbon
Le camping, une passion française et un business florissant
L'appel à réduire "immédiatement" la consommation d'énergie, les règles du ticket-restaurant qui vont changer à partir du 1er juillet… Le flash éco du jour

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles