Publicité
Marchés français ouverture 2 h 22 min
  • Dow Jones

    39 131,53
    +62,43 (+0,16 %)
     
  • Nasdaq

    15 996,82
    -44,78 (-0,28 %)
     
  • Nikkei 225

    39 225,44
    +126,74 (+0,32 %)
     
  • EUR/USD

    1,0825
    +0,0002 (+0,02 %)
     
  • HANG SENG

    16 675,95
    -49,91 (-0,30 %)
     
  • Bitcoin EUR

    47 623,83
    -84,88 (-0,18 %)
     
  • CMC Crypto 200

    885,54
    0,00 (0,00 %)
     
  • S&P 500

    5 088,80
    +1,77 (+0,03 %)
     

Bruno Le Maire annonce qu'une liste d'influenceurs seront bientôt sanctionnés

Artem Medvediev/Adobe Stock

Tel est pris qui croyait prendre. Secoué par des scandales à répétition et miné par les arnaques, le monde doré des influenceurs sur les réseaux sociaux paye aujourd'hui ses excès avec de nouvelles règles et sanctions imposées par les autorités, mais le secteur reste florissant. Le ministre de l'Economie Bruno Le Maire, qui soutient une proposition de loi actuellement en discussion au Parlement pour réguler l'influence en ligne, a annoncé cette semaine qu'une liste d'influenceurs "qui n'ont pas respecté les règles" serait révélée "dans les prochains jours".

Sur 50 contrôles effectués au premier trimestre, 30 influenceurs étaient en infraction, selon la dernière campagne de contrôles de la DGCCRF, chargée de veiller au respect des droits des consommateurs, publiée mercredi. "Aucun n'était transparent quant au caractère commercial de sa démarche et l'identité de la personne pour le compte de laquelle il agissait", a précisé l'institution qui s'apprête à prononcer 18 injonctions de cesser des pratiques illicites et 16 procès-verbaux pénaux.

Afin de redresser l'image d'un secteur controversé, la nouvelle Union des métiers de l'influence et des créateurs de contenu (Umicc) publiait fin mars une tribune dans le JDD pour demander à ne pas "casser le modèle vertueux" du marketing d'influence à cause d'une "minorité" d'influenceurs. Certains signataires, parmi les plus connus du web, se sont désolidarisés du texte mais, sur le fond, tous cherchent à se démarquer des mauvais acteurs et pointent (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Les syndicats de police demandent une loi anti-casseurs à Emmanuel Macron
En quoi consiste le projet de loi pour "sécuriser" internet ?
Covid-19 : le gouvernement appelle à la vigilance face au virus
Dans ce département, le gouvernement promet aux agriculteurs des indemnisations
Charles III couronné : une cérémonie en grande pompe en pleine crise du coût de la vie