Publicité
La bourse ferme dans 6 h 57 min
  • CAC 40

    7 466,32
    -132,31 (-1,74 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 848,12
    -68,68 (-1,40 %)
     
  • Dow Jones

    40 358,09
    -57,35 (-0,14 %)
     
  • EUR/USD

    1,0834
    -0,0024 (-0,22 %)
     
  • Gold future

    2 414,50
    +7,20 (+0,30 %)
     
  • Bitcoin EUR

    61 123,61
    -602,94 (-0,98 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 366,76
    +0,86 (+0,06 %)
     
  • Pétrole WTI

    77,41
    +0,45 (+0,58 %)
     
  • DAX

    18 354,37
    -203,33 (-1,10 %)
     
  • FTSE 100

    8 129,30
    -38,07 (-0,47 %)
     
  • Nasdaq

    17 997,35
    -10,22 (-0,06 %)
     
  • S&P 500

    5 555,74
    -8,67 (-0,16 %)
     
  • Nikkei 225

    39 154,85
    -439,54 (-1,11 %)
     
  • HANG SENG

    17 311,05
    -158,31 (-0,91 %)
     
  • GBP/USD

    1,2888
    -0,0021 (-0,16 %)
     

Bronchiolite : tout comprendre au nouveau vaccin pour bébés

Jonás Torres

Il est enfin disponible. Le nouveau traitement développé par le groupe français Sanofi et son partenaire britannique AstraZeneca est proposé dès ce vendredi 15 septembre à tous les bébés âgés d'un an minimum. Le Beyfortus est le premier traitement commercialisé en France contre la bronchiolite.

Face aux nombreuses hospitalisations de bébés causées par la bronchiolite, cet anticorps qui s'administre en une seule injection était attendu des pédiatres et des parents. En août dernier, la Haute Autorité de santé (HAS) avait donné son feu vert pour le remboursement de ce traitement préventif.

Comme l'indique Le Parisien, cet anticorps monoclonal va réduire les risques en cas d'infection par le virus respiratoire syncitial (VRS), responsable de la majorité des bronchiolites. Il peut être administré par un médecin, un infirmier ou une sage-femme. La HAS recommande de ne pas attendre le début de l'épidémie annuelle, généralement vers octobre et novembre, pour réaliser l'injection pour tous les nouveau-nés et nourrissons nés depuis le 6 février. Tous les bébés vivant leur première saison épidémique sont donc concernés par ce traitement. Une injection de 50 mg doit suffire pour les bébés dont le poids ne dépasse pas les 5 kg. L'injection doit être doublée pour ceux d'un poids supérieur à 5kg.

D'après les premiers résultats des essais cliniques, le Beyfortus permettrait de réduire à hauteur de 80% les risques d'hospitalisation pour une bronchiolite causée par le VRS. "La concentration maximale (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite