Publicité
La bourse est fermée
  • Dow Jones

    38 678,41
    +89,25 (+0,23 %)
     
  • Nasdaq

    17 765,53
    +76,64 (+0,43 %)
     
  • Nikkei 225

    38 102,44
    -712,12 (-1,83 %)
     
  • EUR/USD

    1,0727
    +0,0018 (+0,17 %)
     
  • HANG SENG

    17 936,12
    -5,66 (-0,03 %)
     
  • Bitcoin EUR

    61 198,91
    -897,97 (-1,45 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 369,65
    -18,51 (-1,33 %)
     
  • S&P 500

    5 455,59
    +23,99 (+0,44 %)
     

Bronchiolite : nouveau traitement, symptômes qui doivent alerter, contagion

tatyana tomsickova / iStockPhoto

Très contagieuse, la bronchiolite, infection respiratoire des petites bronches, est responsable d'une épidémie chaque année en hiver : elle attrapée par 30% des enfants de moins de 2 ans chaque année, d'après le ministère de la Santé. De puis le 15 septembre 2023, un nouveau traitement préventif (il ne s'agit pas d'un vaccin) contre la bronchiolite appelé le Beyfortus est proposé à tous les nourrissons nés après le 6 février 2023. Comment fonctionne-t-il ? On fait le point.

L'infection respiratoire se répand surtout à l'automne et l'hiver, généralement entre la mi-octobre et la fin de l'hiver, par la toux, la salive et les éternuements ou via des objets sur lesquels le virus reste. Et peut mener à une hospitalisation.

Selon Santé Publique France, les périodes épidémiques ont toutefois évolué depuis l'épidémie de Covid. Avant 2020, l'épidémie durait en moyenne 11 semaines, entre novembre et janvier. L'année 2020, l'épidémie avait quasiment été inexistante, le confinement limitant la transmission du virus. Les deux dernières saisons (2021-2022 et 2022-2023) ont été marquées par une épidémie plus précoce dès octobre et plus longue (16 semaines).

Chaque hiver, ce sont 30% des nourrissons qui sont touchés par la bronchiolite, soit 480 000 cas par an. Parmi ces cas, 2 à 3% des moins de un an sont hospitalisés.

PUBLICITÉ

La bronchiolite étant très contagieuse, il est préconisé de prendre toutes les mesures nécessaires pour éviter que son enfant ne l'attrape : adopter des gestes barrière comme (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite