La bourse ferme dans 7 h 52 min
  • CAC 40

    6 646,34
    +29,99 (+0,45 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 157,02
    +24,35 (+0,59 %)
     
  • Dow Jones

    34 393,75
    -85,85 (-0,25 %)
     
  • EUR/USD

    1,2146
    +0,0024 (+0,19 %)
     
  • Gold future

    1 869,40
    +3,50 (+0,19 %)
     
  • BTC-EUR

    33 173,12
    +79,51 (+0,24 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 011,67
    +42,83 (+4,42 %)
     
  • Pétrole WTI

    71,24
    +0,36 (+0,51 %)
     
  • DAX

    15 777,80
    +104,16 (+0,66 %)
     
  • FTSE 100

    7 177,68
    +31,00 (+0,43 %)
     
  • Nasdaq

    14 174,14
    +104,72 (+0,74 %)
     
  • S&P 500

    4 255,15
    +7,71 (+0,18 %)
     
  • Nikkei 225

    29 441,30
    +279,50 (+0,96 %)
     
  • HANG SENG

    28 677,74
    -164,39 (-0,57 %)
     
  • GBP/USD

    1,4106
    -0,0002 (-0,01 %)
     

Il détruit sa Mitsubishi quelques heures après l’avoir gagnée

·2 min de lecture
Crash car side viewUn Britannique détruit sa Mitsubishi quelques heures après l’avoir gagnée

Victime d’un accident de la route, l’automobiliste a profité de son bolide moins de 24 heures.

Quand le rêve tourne au cauchemar. Heureux vainqueur d’un jeu-concours, un Britannique n’a pas eu le temps de profiter de son gain conséquent. Le 27 avril, Adam Griffiths remporte une voiture Mitsubishi Lancer Evolution de 9e génération grâce à la société Dream Car Giveway. Valeur estimée du véhicule : environ 35 000 euros selon le média gallois Wales Online

À LIRE AUSSI >> Viré de son travail, il se venge en détruisant la Ferrari de son patron avec son camion

Après avoir posé fièrement devant sa nouvelle voiture sur la page Facebook de la société, l’homme de 27 ans veut évidemment tester la bête. Il n’en aura pas vraiment l’occasion. Dès le lendemain, il est victime d’un important accident de la route au volant de sa Mitsubishi. Légèrement blessés, Adam et son passager s’en sortent avec quelques égratignures. Pulvérisée, la voiture doit partir à la casse.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Le Britannique a concédé que l’accident était survenu par "sa faute". "Je me suis retrouvé dans cet accident et je dois en assumer les conséquences", a-t-il confié au journal local Wales Online. J'ai juste de la chance que mon passager ait pu repartir. La voiture peut être remplacée mais certaines choses ne le peuvent pas", a-t-il sobrement ajouté. Harcelé sur les réseaux sociaux à la suite de cet accident, le malheureux automobiliste a indiqué qu’il avait dû supprimer sa page Facebook pour éviter insultes et menaces.

Sur Facebook, Dream Car Giveaway, l’entreprise à l’origine du jeu-concours, a invité ses abonnés à "ne pas faire de spéculations" et "être respectueux dans les commentaires". Au vu des messages sous la publication, le message a visiblement du mal à passer. 

Ce contenu peut également vous intéresser :