Publicité
La bourse ferme dans 6 h 21 min
  • CAC 40

    8 094,51
    -46,95 (-0,58 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    5 029,95
    -17,04 (-0,34 %)
     
  • Dow Jones

    39 872,99
    +66,22 (+0,17 %)
     
  • EUR/USD

    1,0850
    -0,0009 (-0,09 %)
     
  • Gold future

    2 420,30
    -5,60 (-0,23 %)
     
  • Bitcoin EUR

    64 400,78
    -1 040,27 (-1,59 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 475,31
    -51,11 (-3,35 %)
     
  • Pétrole WTI

    77,91
    -0,75 (-0,95 %)
     
  • DAX

    18 668,87
    -57,89 (-0,31 %)
     
  • FTSE 100

    8 390,01
    -26,44 (-0,31 %)
     
  • Nasdaq

    16 832,62
    +37,75 (+0,22 %)
     
  • S&P 500

    5 321,41
    +13,28 (+0,25 %)
     
  • Nikkei 225

    38 617,10
    -329,83 (-0,85 %)
     
  • HANG SENG

    19 195,60
    -25,02 (-0,13 %)
     
  • GBP/USD

    1,2726
    +0,0014 (+0,11 %)
     

Tout ce qui brille ! À Cannes, Naomi Campbell donne une leçon de glamour pailleté

Ce mardi 16 mai, Naomi Campbell était bien présente sur le tapis rouge du Festival de Cannes. La top model qui a tutoyé les plus grands couturiers, d’Azzedine Alaïa à Karl Lagerfeld, Gianni Versace ou Marc Jacobs arborait pour l’occasion une silhouette signée Hedi Slimane, directeur artistique de la maison Celine.

Cette robe longue entièrement couverte de strass a nécessité environ 800 heures de travail. Les 21 600 cristaux brodés par des artisans rappellent l’apogée du glamour hollywoodien.

Image

Le top Naomi Campbell dans sa robe Céline lors de la cérémonie d'ouverture du 76e Festival de Cannes, le 16 mai 2023. © REUTERS / REUTERS

PUBLICITÉ

Les stars des années 1930, Marlene Detrich en tête, usaient déjà de l’effet hypnotique des paillettes avec des tenues imaginées par Adrian, le costumier culte des années 1950. Le petit disque de métal cousu fut ainsi le meilleur partenaire des stars de cinéma et de leurs silhouettes ondoyantes.

Un héritage que l'on doit à Bob Mackie et Paco Rabanne

Il faut aussi rendre ici hommage à Bob Mackie, surnommé le « sultan des sequins ». C’est lui qui imagine le déshabillé de lumière porté par Marilyn Monroe (et plus récemment par Kim Kardashian) pour entonner le célèbre « Happy Birthday Mr president » en 1962. À la même époque, de ce côté de l’Atlantique, c’est Francisco Rabaneda y Cuervo, plus connu sous le nom de Paco Rabanne, qui fait des tenues de métal, clous et autres ...


Lire la suite sur ParisMatch