Publicité
Marchés français ouverture 3 h 40 min
  • Dow Jones

    38 778,10
    +188,94 (+0,49 %)
     
  • Nasdaq

    17 857,02
    +168,14 (+0,95 %)
     
  • Nikkei 225

    38 504,11
    +401,67 (+1,05 %)
     
  • EUR/USD

    1,0724
    -0,0012 (-0,11 %)
     
  • HANG SENG

    17 975,24
    +39,12 (+0,22 %)
     
  • Bitcoin EUR

    60 936,31
    -936,49 (-1,51 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 360,81
    -27,35 (-1,97 %)
     
  • S&P 500

    5 473,23
    +41,63 (+0,77 %)
     

Brigitte Macron : les agresseurs de son petit-neveu placés en détention provisoire

Stephane Lemouton / Bestimage

Dans l'ombre de la politique, une affaire d'agression s'est jouée à Amiens, touchant le cercle familial de la Première dame, Brigitte Macron. Son petit-neveu, Jean-Baptiste Trogneux, propriétaire d'une chocolaterie, a été la cible d'une agression brutale lundi 15 mai 2023. Comme l'a indiqué Le Parisien mercredi 17 mai 2023, la justice a fait un pas en avant en plaçant trois suspects en détention provisoire jusqu'à leur procès, reporté au 5 juin 2023. Ces trois hommes, âgés de 20, 22 et 34 ans, auraient dû comparaître immédiatement devant le tribunal d'Amiens pour des accusations de violence en réunion. Cependant, leurs avocats ont demandé un délai supplémentaire pour préparer leur défense, une requête qui a conduit au report du procès. Le procureur Jean-Philippe Vicentini a soutenu et obtenu leur placement en détention provisoire, motivé par ce que le président du tribunal a décrit comme "le risque de réitération des faits".

Les trois prévenus ont tous un passé judiciaire émaillé de violences et d'agressions. Ce trio présente des profils marginaux : le plus jeune, Florian C., est classé comme travailleur handicapé en raison de son illettrisme, tandis que l'aîné, Yoan L., est sous curatelle. Me Ibrahima Ndiaye, l'avocat de Yoan L., a déclaré lors de l'audience qu'"en 15 secondes, on se rend compte qu'il faut une expertise psychiatrique". L'agression a d'ailleurs eu lieu lors d'une manifestation bruyante, qui coïncidait avec l'interview télévisée du président de la République Emmanuel (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite