La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 703,22
    -80,67 (-1,39 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 636,44
    -48,84 (-1,33 %)
     
  • Dow Jones

    31 144,59
    -257,42 (-0,82 %)
     
  • EUR/USD

    1,2101
    -0,0086 (-0,70 %)
     
  • Gold future

    1 720,20
    -55,20 (-3,11 %)
     
  • BTC-EUR

    39 626,02
    -2 639,20 (-6,24 %)
     
  • CMC Crypto 200

    961,25
    +28,11 (+3,01 %)
     
  • Pétrole WTI

    62,32
    -1,21 (-1,90 %)
     
  • DAX

    13 786,29
    -93,04 (-0,67 %)
     
  • FTSE 100

    6 483,43
    -168,53 (-2,53 %)
     
  • Nasdaq

    13 277,41
    +157,98 (+1,20 %)
     
  • S&P 500

    3 837,17
    +7,83 (+0,20 %)
     
  • Nikkei 225

    28 966,01
    -1 202,26 (-3,99 %)
     
  • HANG SENG

    28 980,21
    -1 093,96 (-3,64 %)
     
  • GBP/USD

    1,3952
    -0,0061 (-0,43 %)
     

Brigitte Macron sur 2022 : "C’est une décision qu’on ne peut pas prendre à deux"

·2 min de lecture

Invitée du 20 heures de TF1, Brigitte Macron a été questionnée sur la présidentielle 2022. Emmanuel Macron a -t-il envie de se représenter? «Je peux vous garantir que ce n’est pas sa préoccupation immédiate», a-t-elle répondu. Quant à son envie de voir son mari briguer un second mandat , elle considère qu'elle n'a «pas son mot à dire».

La campagne pour la présidentielle 2022 débutera d'ici quelques mois. Emmanuel Macron pense-t-il à se représenter? «Je peux vous garantir que ce n’est pas sa préoccupation immédiate. En tous cas il ne m’en parle pas, a répondu son épouse Brigitte Macron, invitée au 20 Heures de TF1 dimanche soir. Il parle énormément virus, il parle de la situation internationale. Actuellement son obsession -puisqu’il a dit que c’était une obsession -c’est de sortir la France au mieux de ce qui est en train de se passer».

A-t-elle envie que son époux se représente?, lui demande Anne-Claire Coudray. «Je n’ai pas mon mot à dire et je ne le dirais certainement pas», a répliqué la Première dame. «C’est une décision qu’on prend seul et après si il la prend il me demandera de l’accompagner. Donc à ce moment là je répondrais. Mais c’est vraiment une décision solitaire. C’est une décision qu’on ne peut pas prendre à deux tellement elle est lourde. Parce qu’il faut être capable de gérer la suite. Et si on ne se sent pas appelé, si on ne se sent pas investi de quelque chose, c’est mission impossible. Je pense que tous les présidents l’ont su» .

"Ce qu’ont les chefs d’Etat à gérer actuellement pour moi est immense et quasiment dantesque"

Au cours de cette interview, l'épouse du chef de l'Etat, qui a également raconté son expérience du coronavirus, testée positive fin décembre - a aussi eu quelques mots sur l'ambiance qui règne dans un Elysée à l'heure du coronavirus. «C'est sans arrêt , sans arrêt, sans arrêt. Des chiffres qui arrivent, des choses assez contradictoires ou paradoxales -parfois il me montre. Ce qu’ont les chefs d’Etat à gérer actuellement pour moi est immense et quasiment dantesque. Je vous garantis , vous le savez de toute(...)


Lire la suite sur Paris Match