Marchés français ouverture 8 h 46 min
  • Dow Jones

    29 969,52
    +85,73 (+0,29 %)
     
  • Nasdaq

    12 377,18
    +27,82 (+0,23 %)
     
  • Nikkei 225

    26 809,37
    +8,39 (+0,03 %)
     
  • EUR/USD

    1,2152
    +0,0037 (+0,30 %)
     
  • HANG SENG

    26 728,50
    +195,92 (+0,74 %)
     
  • BTC-EUR

    16 065,41
    +423,54 (+2,71 %)
     
  • CMC Crypto 200

    382,19
    +7,79 (+2,08 %)
     
  • S&P 500

    3 666,72
    -2,29 (-0,06 %)
     

Bridgestone : le site de Béthune va fermer

Source AFP
·1 min de lecture
Le géant japonais du pneumatiques avait brutalement annoncé à la mi-septembre la fermeture courant 2021. (Illustration)
Le géant japonais du pneumatiques avait brutalement annoncé à la mi-septembre la fermeture courant 2021. (Illustration)

L'usine de Béthune (Pas-de-Calais) ne sera pas sauvée. La direction de Bridgestone a « fermé la porte » au scénario alternatif proposé par le gouvernement et « quitte le site » qui emploie 863 personnes, a déclaré, jeudi 12 novembre, la ministre de l'Industrie, Agnès Pannier-Runacher.

La ministre sortait d'une réunion à Béthune avec la direction de Bridgestone, des élus et les syndicats, pour faire le point sur le projet proposé par Bercy de sauvetage du site de production de pneumatiques. « Bridgestone a fermé la porte, Bridgestone quitte le site de Béthune », « le scénario qui visait à maintenir une activité de production de pneus pilotée par Bridgestone a été refermé », a-t-elle déclaré.

« Mais nous serons là aux côtés des salariés pour trouver les meilleures solutions », a assuré la ministre. « Nous allons nous battre pour que ce site reste industriel », a-t-elle ajouté, évoquant comme piste une production dans la région de batteries électriques.

Lire aussi Fermeture de Bridgestone : le RN accuse Xavier Bertrand d'être « complice »

Plus de 800 emplois concernés

Pour sauver l'unité, dont le géant japonais du pneumatique avait brutalement annoncé à la mi-septembre la fermeture courant 2021, le gouvernement avait proposé un plan prévoyant une continuation de l'activité avec le maintien, selon l'intersyndicale, de « 525 à 555 emplois » sur les 863 du site.

La ministre de l'Industrie s'était déjà rendue à Béthune le 6 novembre et avait indiqué aux salariés que l [...] Lire la suite