La bourse ferme dans 1 h 24 min
  • CAC 40

    4 887,23
    -42,05 (-0,85 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 202,86
    -25,01 (-0,77 %)
     
  • Dow Jones

    28 441,43
    +132,64 (+0,47 %)
     
  • EUR/USD

    1,1869
    +0,0041 (+0,34 %)
     
  • Gold future

    1 928,80
    +13,40 (+0,70 %)
     
  • BTC-EUR

    10 495,38
    +1 147,99 (+12,28 %)
     
  • CMC Crypto 200

    250,47
    +5,58 (+2,28 %)
     
  • Pétrole WTI

    41,03
    -0,67 (-1,61 %)
     
  • DAX

    12 653,66
    -83,29 (-0,65 %)
     
  • FTSE 100

    5 812,42
    -76,80 (-1,30 %)
     
  • Nasdaq

    11 598,85
    +82,36 (+0,72 %)
     
  • S&P 500

    3 462,70
    +19,58 (+0,57 %)
     
  • Nikkei 225

    23 639,46
    +72,42 (+0,31 %)
     
  • HANG SENG

    24 754,42
    +184,88 (+0,75 %)
     
  • GBP/USD

    1,3139
    +0,0192 (+1,48 %)
     

Bridgestone : les syndicats du site de Béthune conservent « un petit espoir »

Source AFP
·1 min de lecture
Le 16 septembre dernier, le fabriquant de pneus avait annoncé la fermeture de son site du Pas-de-Calais (illustration). 
Le 16 septembre dernier, le fabriquant de pneus avait annoncé la fermeture de son site du Pas-de-Calais (illustration).

L'avenir de l'usine Bridgestone de Béthune (Pas-de-Calais) s'obscurcit un peu plus. La direction du fabricant de pneus japonais a indiqué lundi 21 septembre que la fermeture du site était « la seule option », mais qu'elle entendait « participer activement à la recherche de solutions pour le site et le territoire ». « Bridgestone a étudié toutes les solutions alternatives possibles, notamment celle de nouveaux investissements pour une production de pneus différents à Béthune », a souligné le fabricant de pneumatiques à l'issue d'une réunion de crise avec les syndicats, les élus locaux, les ministres de l'Industrie Agnès Pannier-Runacher et du Travail Élisabeth Borne.

« Le projet de cessation totale d'activité est toutefois la seule option qui permettrait de répondre à la surcapacité de production structurelle de Bridgestone et donc de sauvegarder la compétitivité de ses opérations en Europe », selon le groupe. Bridgestone a cependant assuré « rechercher des entreprises susceptibles d'être intéressées par une reprise totale ou partielle du site et des employés ou pour développer des projets permettant de créer de nouvelles activités dans la région ». Le groupe s'engage également à soutenir la mise en ?uvre de solutions qui pourraient être suscitées par cette démarche, y compris la reprise du site par des concurrents.

« L'État veut vraiment mettre de l'argent sur la table »

De leur côté, les syndicats de Bridgestone Béthune ont affirmé conserver « un petit espoi [...] Lire la suite