Marchés français ouverture 6 h 35 min
  • Dow Jones

    30 814,26
    -177,24 (-0,57 %)
     
  • Nasdaq

    12 998,50
    -114,10 (-0,87 %)
     
  • Nikkei 225

    28 337,23
    -181,95 (-0,64 %)
     
  • EUR/USD

    1,2077
    -0,0007 (-0,06 %)
     
  • HANG SENG

    28 573,86
    0,00 (0,00 %)
     
  • BTC-EUR

    29 627,81
    -152,33 (-0,51 %)
     
  • CMC Crypto 200

    697,51
    -37,63 (-5,12 %)
     
  • S&P 500

    3 768,25
    -27,29 (-0,72 %)
     

Brexit : week-end décisif alors que la date butoir pour un accord se rapproche

·1 min de lecture

"The clock is ticking", l’heure tourne… Cette phrase a souvent été entendue à propos des négociations sur le Brexit, mais cette fois, il reste vraiment très peu de temps. Avec le négociateur Michel Bernier, à Londres depuis vendredi soir, Bruxelles espère enfin y voir plus clair ce week-end.

>> Retrouvez Europe matin week-end en podcast et en replay ici 

Bientôt plus le temps de conclure l'accord

Même dans la dernière ligne droite, les Européens ne savent toujours pas ce qu’il y a dans la tête de Boris Johnson. Alors que le temps presse, ils en sont encore à spéculer sur la volonté du Premier ministre britannique de vraiment conclure un accord.   

Pourtant, les prochaines heures sont critiques. En effet, il n'y aura bientôt plus matériellement le temps de conclure, car il faut garder quelques semaines pour traduire dans toutes les langues les 600 pages de l’éventuel traité, et que les parlements européen et britannique le ratifient avant la date effective du Brexit, fixée au 1er janvier 2021.

Activation des préparatifs d'une sortie sans accord

Certes, une grosse partie du travail a été faite, entre 80 et 90%, dit-on à Bruxelles. Mais on attend toujours une percée sur les sujets qui fâchent depuis le début : la pêche et les conditions d’une concurrence loyale après le Brexit.

"La possibilité technique d’un accord est encore là, mais sa possibilité politique dépend des Britanniques", résume un diplomate européen. Quoi qu'il en soit, les 27 ont demandé à Bruxelles d’activer l...


Lire la suite sur Europe1