Marchés français ouverture 3 h 3 min
  • Dow Jones

    34 751,32
    -63,07 (-0,18 %)
     
  • Nasdaq

    15 181,92
    +20,39 (+0,13 %)
     
  • Nikkei 225

    30 490,03
    +166,69 (+0,55 %)
     
  • EUR/USD

    1,1773
    +0,0001 (+0,01 %)
     
  • HANG SENG

    24 773,19
    +105,34 (+0,43 %)
     
  • BTC-EUR

    40 673,38
    -84,84 (-0,21 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 225,52
    -7,77 (-0,63 %)
     
  • S&P 500

    4 473,75
    -6,95 (-0,16 %)
     

Brexit : passe d'armes entre le Royaume-Uni et l'UE à propos de la période de grâce sur les contrôles douaniers

·1 min de lecture

Au moment où il tente de renégocier en profondeur les dispositions douanières post-Brexit avec l'Union européenne, le Royaume-Uni compte prolonger la période de grâce pour la mise en œuvre de contrôle sur les marchandises voyageant vers l'Irlande du Nord. Londres veut renégocier l'accord avec l'UE connu sous le nom de protocole nord-irlandais, effectif depuis le début d'année, mais se heurte toujours au refus de l'Union européenne.

Ces règles douanières maintiennent de fait la province britannique d'Irlande du Nord dans le marché unique et l'union douanière européens pour les marchandises, en prévoyant des contrôles sur les biens arrivant en Irlande du Nord depuis la Grande-Bretagne, séparée par la mer. Mais cela perturbe les approvisionnements du territoire et sème la colère dans la communauté unioniste attachée au maintien au sein du Royaume-Uni.

Dans une déclaration lundi, le ministre du Brexit David Frost a déclaré que le gouvernement britannique va "continuer à maintenir le protocole sur sa base actuelle. Cela inclut les périodes de grâce et les souplesses actuellement en vigueur". Il a ajouté que les discussions techniques avec l'UE continueraient afin de "déterminer si un processus constructif peut être établi" pour discuter et résoudre les problème que le Royaume-Uni entretient avec l'accord.

>> A lire aussi - Brexit : le Royaume-Uni fait face à une pénurie massive, la reprise économique menacée

La Commission européenne a pour sa part répondu que le Royaume-Uni est légalement (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Un laboratoire financé par Jeff Bezos promet la vie éternelle
Le Salvador devient le premier pays à autoriser le bitcoin comme monnaie légale
Cheminots : les syndicats prêts à "mettre tout en œuvre" pour maintenir la gratuité des trajets
Quand une banque se transforme en agence de voyages
Télétravail : la CGT dénonce un “far west”

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles