Marchés français ouverture 5 h 43 min

Brexit: l'Ecosse peut-elle se permettre d'être indépendante?

1 / 2

Brexit: l'Ecosse peut-elle se permettre d'être indépendante?

Victoire éclatante pour Boris Johnson. Le Premier ministre conservateur, fort d'une large majorité après les élections législatives du 12 décembre, va pouvoir mener à bien la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne. Mais ce Brexit ouvre aussi la porte à une nouvelle crise majeure pour l'unité du Royaume-Uni puisqu'en Ecosse, le parti indépendantiste a réussi un véritable raz-de-marée: 48 sièges sur les 59 possibles reviennent au Parti national écossais (SNP).

Une légitimité qui a poussé la Première ministre de Nation du nord, Nicola Sturgeon, à réclamer un nouveau référendum d'indépendance après l'échec de 2014. "Boris Johnson a peut-être reçu un mandat pour faire sortir l'Angleterre de l'Union européenne. Il n'a absolument pas le mandat de faire sortir l'Écosse de l'Union européenne. L'Écosse doit avoir le choix de son propre avenir" a-t-elle expliqué à la chaîne de télévision Sky News.

Pourtant, un nouveau scrutin n'a rien d'acquis. Boris Johnson a régulièrement rappelé son opposition à un deuxième référendum qui doit être validé par Londres pour être légal. Bruxelles n'a aucune envie, non plus, de voir l'Ecosse prendre son envol, au risque de créer une contagion dans d'autres régions sécessionnistes en Europe, à commencer par la Catalogne.

Place forte de la finance?

Sur le plan économique, l'indépendance écossaise n'est pas non plus une mince affaire. Selon le cabinet PwC, la province affichera une...

Lire la suite sur BFM Business

A lire aussi