La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 568,82
    +87,23 (+1,35 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 109,10
    +50,05 (+1,23 %)
     
  • Dow Jones

    35 061,55
    +238,20 (+0,68 %)
     
  • EUR/USD

    1,1770
    -0,0003 (-0,02 %)
     
  • Gold future

    1 802,10
    -3,30 (-0,18 %)
     
  • BTC-EUR

    29 408,44
    +608,41 (+2,11 %)
     
  • CMC Crypto 200

    786,33
    -7,40 (-0,93 %)
     
  • Pétrole WTI

    72,17
    +0,26 (+0,36 %)
     
  • DAX

    15 669,29
    +154,75 (+1,00 %)
     
  • FTSE 100

    7 027,58
    +59,28 (+0,85 %)
     
  • Nasdaq

    14 836,99
    +152,39 (+1,04 %)
     
  • S&P 500

    4 411,79
    +44,31 (+1,01 %)
     
  • Nikkei 225

    27 548,00
    +159,80 (+0,58 %)
     
  • HANG SENG

    27 321,98
    -401,86 (-1,45 %)
     
  • GBP/USD

    1,3754
    -0,0013 (-0,10 %)
     

Brexit : le gouvernement d’Irlande du Nord au bord de l’implosion

·1 min de lecture

6 mois après la fin de la période de transition post-Brexit, la crise politique en Irlande du Nord est relancée par les déchirements des unionistes. L'introduction d'un statut douanier particulier pour la province britannique depuis le 1er janvier provoque la colère du camp partisan de l'union avec la Grande-Bretagne et laisse éclater les divisions au sein du Democratic Unionist Party (DUP), censé partager la gouvernance avec les républicains du Sinn Fein. En place depuis à peine trois semaines, le chef de la formation aux racines protestantes, Edwin Poots, partisan d'une ligne dure unioniste et ultraconservatrice, a démissionné jeudi soir à la suite d'une fronde interne, comme celle qui avait visé sa prédécesseure Arlene Foster, accusée d'avoir permis la mise en place de contrôles douaniers pour les approvisionnements de marchandises venant de Grande-Bretagne, de l'autre côté de la mer d'Irlande. Autrement dit: une frontière au sein du Royaume-Uni.

Edwin Poots avait promis une approche sans concession contre le protocole nord-irlandais négocié âprement entre Londres et Bruxelles dans le cadre du Brexit. Il avait nommé un fidèle, Paul Givan, pour occuper le poste de Premier ministre de la province à Belfast, entré en fonction jeudi. Mais les concessions de dernière minute accordées au Sinn Fein pour permettre de s'entendre sur un nouveau gouvernement partagé, comme le prévoit l'accord de paix de 1998 ayant mis fin à 30 ans de Troubles entre unionistes et républicains, ont provoqué (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Droit de veto des maires sur les éoliennes : Barbara Pompili dénonce "un cadeau empoisonné"
Pass sanitaire : la galère pour 2 millions de Français
Vol Ryanair détourné : les sanctions de l'UE contre le Belarus “vont faire mal !”
Covid-19 : la vaccination obligatoire du personnel soignant sur la table
Euro : ces gestes de Ronaldo et Pogba ne sont pas passés inaperçus

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles