Marchés français ouverture 6 h 12 min
  • Dow Jones

    35 294,76
    +382,20 (+1,09 %)
     
  • Nasdaq

    14 897,34
    +73,91 (+0,50 %)
     
  • Nikkei 225

    29 068,63
    +517,70 (+1,81 %)
     
  • EUR/USD

    1,1606
    +0,0005 (+0,05 %)
     
  • HANG SENG

    25 330,96
    +368,37 (+1,48 %)
     
  • BTC-EUR

    53 830,02
    +856,53 (+1,62 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 464,06
    +57,32 (+4,07 %)
     
  • S&P 500

    4 471,37
    +33,11 (+0,75 %)
     

Brexit : face au Royaume-Uni, la France fourbit ses armes sur la pêche

·1 min de lecture

A deux jours de l'expiration des licences provisoires dans les eaux anglo-normandes, Paris hausse le ton. Pressée par des pêcheurs français prêts à faire le siège de Jersey, la France met la pression sur le Royaume-Uni. "Nous n'accepterons pas de nouvelles conditions. Toutes nos demandes sont justifiées, nous voulons des autorisations définitives", a-t-on indiqué lundi au ministère français de la Mer. La France, qui attend encore des réponses pour 169 demandes d'autorisations définitives à Jersey, 168 à Guernesey et 87 dans la zone des 6 à 12 milles au large des côtes britanniques, prévient que sa "riposte sera proportionnelle à l'offre britannique".

Dans un geste d'apaisement, le gouvernement autonome de Jersey, île située entre la France et la Grande-Bretagne, avait annoncé vendredi qu'il octroierait dans la semaine des autorisations à des bateaux de l'Union européenne et renouvellerait des licences provisoires pour ceux qui peinent à rassembler les justificatifs demandés. "N'importe quoi ! Jersey fait la marionnette de Londres, c'est aux Etats de se mettre d'accord et il est plus que temps", a réagi auprès de l'AFP Olivier Le Nezet, président du comité régional des pêches de Bretagne. Comme son collègue de Normandie, il est prêt à jouer des muscles, "puisqu'il n'y a que cela que les Anglais comprennent". "A ce jeu-là, ça va mal se terminer", redoute-t-il, fatigué à l'idée "d'aller faire le siège de Jersey tous les quatre-cinq mois".

>> A lire aussi - Brexit : tensions Royaume-Uni (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Bientôt un nouvel impôt local ? Le gouvernement met le paquet dans la formation des Français... Le flash éco du jour
Etats-Unis : un expert en cryptomonnaies avoue avoir aidé la Corée du Nord
Strasbourg : la suspension de deux soignants non-vaccinés confirmée par la justice
Derrière la crise des sous-marins, le bras de fer Australie - Chine - Etats-Unis dans le Pacifique
Covid-19 : pas de risque à faire le vaccin contre la grippe et la dose de rappel concomitamment

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles