Marchés français ouverture 2 h 53 min

Brexit : Boris Johnson vers une bataille sans compromis avec l’Union européenne ?

Tant le Royaume-Uni que l'Union européenne devraient adopter des positions très dures pour les négociations post-Brexit, alors que Londres vient de sortir du bloc, après 47 ans de mariage houleux.

La sortie du Royaume-Uni est désormais derrière nous... mais le plus dur commence. Bruxelles et Londres se lancent lundi dans la bataille de l'après-Brexit en affichant les lignes rouges de leur future relation, qui reste à bâtir, au prix de négociations ardues et déjà tendues. Passé la joie ou les regrets du divorce après 47 ans de mariage houleux, les deux parties doivent se mettre d'accord sur la nouvelle architecture de cette relation, en particulier commerciale, noyau dur des discussions. Comme il est de mise au début d'une négociation, les deux camps ont affiché des positions très fermes.

Le Premier ministre britannique Boris Johnson doit avertir que son pays refusera un accord qui lui imposerait de continuer de respecter certaines règles de l'Union, selon des extraits d'un discours attendu lundi sur sa vision du Royaume-Uni, après le divorce. "Il n'y a pas besoin d'un accord de libre-échange qui implique d'accepter les règles de l'UE en termes de concurrence, de subventions, de protection sociale, d'environnement ou autre", doit-il déclarer. Le Premier ministre britannique Boris Johnson devrait se montrer lundi ferme et "sans concessions" envers l'UE dans un discours visant à définir les grandes lignes de la politique d'un Royaume-Uni post-Brexit, rapportent dimanche les médias britanniques. "Brexit, Jour 1: Johnson fait le choix de la rupture avec une ligne dure" pour les négociations sur la future relation avec l'Union européenne, titre The Observer. Le Premier ministre "se prépare à lancer le Royaume-Uni dans une nouvelle bataille sans compromis avec les 27 nations restantes dans l'Union européenne", ajoute le journal dominical.

Le négociateur de l'UE, Michel Barnier, a lui posé dimanche deux conditions à la conclusion d'un traité commercial: "un accord sur les règles de jeu communes", afin que Londres ne devienne pas un concurrent déloyal; et un règlement de la question ultra-sensible

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Ce contenu peut également vous intéresser :

Enquête sur l’achat d’Airbus par Sri Lankan Airlines
Hauts-de-Seine : une location Airbnb fait vivre l'enfer à des copropriétaires
La séance de Bourse : tout ce qu’il faut savoir aujourd’hui
Worldline rachète Ingenico pour un montant colossal, nouveau géant français du paiement
La Chine paralysée, la Bourse accuse sa plus lourde chute en 5 ans