La bourse ferme dans 6 h 26 min
  • CAC 40

    5 525,30
    -65,49 (-1,17 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 579,87
    -38,48 (-1,06 %)
     
  • Dow Jones

    31 176,01
    -12,37 (-0,04 %)
     
  • EUR/USD

    1,2177
    +0,0004 (+0,04 %)
     
  • Gold future

    1 859,20
    -6,70 (-0,36 %)
     
  • BTC-EUR

    25 841,26
    +783,83 (+3,13 %)
     
  • CMC Crypto 200

    622,33
    +12,34 (+2,02 %)
     
  • Pétrole WTI

    52,17
    -0,96 (-1,81 %)
     
  • DAX

    13 776,62
    -130,05 (-0,94 %)
     
  • FTSE 100

    6 673,67
    -41,75 (-0,62 %)
     
  • Nasdaq

    13 530,92
    0,00 (0,00 %)
     
  • S&P 500

    3 853,07
    +1,22 (+0,03 %)
     
  • Nikkei 225

    28 631,45
    -125,41 (-0,44 %)
     
  • HANG SENG

    29 447,85
    -479,91 (-1,60 %)
     
  • GBP/USD

    1,3662
    -0,0069 (-0,50 %)
     

Ces brevets déposés par Amazon laissent imaginer à quoi ressemblera la livraison dans le futur

·2 min de lecture

En 2020, nous enverrons plus de 100 milliards de colis dans le monde entier, selon les chiffres de la société de conseil McKinsey. Un nombre qui augmente de plus en plus rapidement : il devrait doubler les dix prochaines années pour atteindre 200 milliards de colis envoyés en 2030. Et ce n'est pas la pandémie mondiale de Covid-19 qui risque de ralentir le mouvement, bien au contraire. Les consommateurs du monde entier sont en effet de plus en plus nombreux à commander sur internet et à se faire livrer à domicile.

La livraison, et la logistique associée, devraient donc être au cœur des problématiques des acteurs du e-commerce dans les années à venir. Vincent Mayet, directeur général de l'agence de publicité Havas, l'a confirmé en octobre dernier lors d'une conférence dédiée à la "bataille du dernier kilomètre" dans le secteur du retail. Et un acteur mondial part avec une longueur d'avance sur ces concurrents : le géant américain Amazon. "Dans cette bataille de la livraison, Amazon est toujours 5 à 10 ans en avance sur tout le monde en déposant des brevets novateurs", confirme Vincent Mayet.

Amazon dépose ainsi chaque année des dizaines brevets aux États-Unis auprès de l'organisme chargé de les enregistrer, le United State Patent and Trademark Office. Tous n'aboutissent pas bien sûr à une mise en place effective. Par exemple, en 2016, le groupe américain avait déposé un brevet pour concevoir une cage métallisée destinée à protéger ses employés au sein de ses entrepôts, de plus en plus robotisés. Pas très bien accueillie, cette innovation avait été abandonnée en cours de route par Amazon. Mais ces idées de brevet sont surtout représentatives de la capacité du géant de l'e-commerce à se réinventer et à se projeter dans le futur, dans un secteur de plus en plus concurrentiel et stratégique.

Dans les airs, sous terre, dans la mer ? Business Insider France a sélectionné pour vous 5 brevets déposés par Amazon ces dernières années, destinés à créer la logistique du futur pour (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Le bitcoin atteint un nouveau record mais pourrait subir une correction
TikTok a supprimé un compte qui faisait la promotion de soirées clandestines malgré le Covid-19
La France lance avec succès un deuxième satellite d'observation militaire
Le Royaume-Uni approuve le vaccin d'AstraZeneca, moins cher et plus pratique
Les contaminations à Wuhan auraient été 10 fois plus élevées que le bilan officiel