Publicité
Marchés français ouverture 4 h 39 min
  • Dow Jones

    38 834,86
    +56,76 (+0,15 %)
     
  • Nasdaq

    17 862,23
    +5,21 (+0,03 %)
     
  • Nikkei 225

    38 312,34
    -258,42 (-0,67 %)
     
  • EUR/USD

    1,0746
    -0,0002 (-0,02 %)
     
  • HANG SENG

    18 409,18
    -21,21 (-0,12 %)
     
  • Bitcoin EUR

    60 563,20
    -160,02 (-0,26 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 383,29
    +45,54 (+3,40 %)
     
  • S&P 500

    5 487,03
    +13,80 (+0,25 %)
     

"Braun-Pivet campe à Tel-Aviv": Bompard juge la polémique sur les propos de Mélenchon "stupéfiante"

"C'est stupéfiant". Manuel Bompard n'a que très peu goûté aux propos de Yaël Braun-Pivet à l'égard de Jean-Luc Mélenchon, dont il est un très proche. "J'ai envie de dire ressaisissez-vous", peste le coordinateur de La France insoumise ce mardi sur RTL.

La veille, la présidente de l'Assemblée nationale a mis en cause le leader de LFI, qui avait lui-même dénoncé son déplacement en Israël, jugeant qu'elle "campe à Tel-Aviv pour encourager le massacre" à Gaza.

"Menaces inacceptables"

La députée des Yvelines a estimé que l'insoumis lui mettait une "nouvelle cible dans le dos" et affirmé que l'emploi du mot "camper" n'était pas un "hasard". Une façon d'accuser implicitement Jean-Luc Mélenchon d'avoir écrit un propos antisémite.

"Expliquer que le terme 'camper dans un tweet serait antisémite, c'est stupéfiant", déplore Manuel Bompard sur RTL. L'insoumis dénonce "la manière avec laquelle on essaie de créer une diversion vis-à-vis de la position totalement déséquilibrée de madame Braun-Pivet".

PUBLICITÉ

La titulaire du perchoir a "dit sur le sol israélien que rien ne devait empêcher Israël de se défendre", pointe le député des Bouches-du-Rhône.

"En disant cela, elle a justifié les actions qui sont commises par l'armée israélienne depuis une dizaine de jours à l'égard de la population civile de Gaza", selon lui.

S'il dénonce les "menaces inacceptables" auxquelles Yaël Braun-Pivet fait face, Manuel Bompard défend son "droit" de la "critiquer" en raison de son "désaccord politique majeur avec les propos qu'elle a tenu en Israël".

Des insoumis reçoivent également des menaces depuis les attaques du Hamas contre Israël. "J'en fait partie", indique Manuel Bompard sur RTL, se disant "harcelé" sur son téléphone, dont le numéro "a été transmis sur des boucles d'extrême droite".

Article original publié sur BFMTV.com