La bourse est fermée
  • Dow Jones

    34 838,16
    -97,31 (-0,28 %)
     
  • Nasdaq

    14 681,07
    +8,39 (+0,06 %)
     
  • Nikkei 225

    27 781,02
    +497,43 (+1,82 %)
     
  • EUR/USD

    1,1876
    +0,0001 (+0,01 %)
     
  • HANG SENG

    26 235,80
    +274,77 (+1,06 %)
     
  • BTC-EUR

    32 817,55
    -2 066,26 (-5,92 %)
     
  • CMC Crypto 200

    951,68
    -9,21 (-0,96 %)
     
  • S&P 500

    4 387,16
    -8,10 (-0,18 %)
     

Un bras robotisé européen va être lancé vers la Station spatiale internationale

·1 min de lecture

Tout vient à point à qui sait attendre. Il aura fallu plus d'une décennie pour que le bas robotisé européen (ERA — European robotic arm) soit enfin lancé vers la Station spatiale internationale (ISS). Initialement prévu en 2007, le lancement a été maintes fois repoussé, mais il devrait finalement avoir lieu le mercredi 21 juillet, depuis le site de Baïkonour, au Kazakhstan, à bord d'une fusée Proton. Ce lancement "célèbre les efforts, l'engagement et la détermination des nombreux professionnels de l'espace au fil des ans", a déclaré Rob Postma, directeur général d'Airbus Defence & Space Netherlands dans un communiqué de presse.

L'intégration du bras articulé au module de laboratoire polyvalent russe (MLM), baptisé Nauka, a été achevé le 5 juillet dernier, a indiqué Airbus. Selon le programme, l'amarrage à l'ISS aura lieu après huit jours de voyage dans l'espace, soit le 29 juillet prochain.

À lire aussi — Un débris spatial a perforé le bras robotisé de l'ISS

ERA rejoindra ainsi deux bras articulés déjà en place sur l'ISS : Canadarm2, produit par l'Agence spatiale canadienne, ainsi qu'un module expérimental de télémanipulation développé par l'Agence spatiale japonaise. Ces deux bras ne peuvent cependant pas atteindre l'ensemble du segment russe de la station spatiale, d'où la nécessité de mettre en service un troisième bras.

D'une longueur de 11,3 m et pesant 630 kg, ERA est doté de sept "articulations" et de deux "mains" ainsi qu'un ordinateur de contrôle situé au milieu, qui lui (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

La Russie présente son nouvel avion de combat, baptisé 'Checkmate'
La startup française Spendesk lève 100 M€ pour organiser les dépenses des salariés
L'iPhone a un 'problème majeur avec la sécurité d'iMessage', selon un chercheur en cybersécurité
La Russie a testé son nouveau missile hypersonique, l'une de ses armes 'invincibles'
Joe Biden assure "ne pas être en guerre contre Facebook"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles