Marchés français ouverture 1 h 31 min
  • Dow Jones

    33 677,27
    -68,13 (-0,20 %)
     
  • Nasdaq

    13 996,10
    +146,10 (+1,05 %)
     
  • Nikkei 225

    29 666,37
    +127,67 (+0,43 %)
     
  • EUR/USD

    1,1969
    +0,0014 (+0,12 %)
     
  • HANG SENG

    28 899,90
    +402,65 (+1,41 %)
     
  • BTC-EUR

    53 678,47
    +2 785,05 (+5,47 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 387,30
    +93,31 (+7,21 %)
     
  • S&P 500

    4 141,59
    +13,60 (+0,33 %)
     

Bras de fer entre Twitter et la Russie, qui menace de “blocage”

·1 min de lecture

La tension monte entre Twitter et la Russie. Passant à l'offensive contre le réseau social à l'oiseau bleu, accusé de ne pas supprimer des contenus "illégaux", Moscou a annoncé avoir commencé à "ralentir" son fonctionnement ! Les autorités russes ont multiplié ces dernières semaines les critiques à l'égard des américains Twitter, Facebook et YouTube, mais aussi envers le chinois Tik Tok, en dénonçant leur toute-puissance et critiquant leur modération des contenus, notamment politiques.

Mais Twitter n'est pas épinglé dans l'immédiat pour de telles publications: ce sont des contenus jugés pédopornographiques ou faisant l'apologie de drogues ou du suicide qui sont en cause. "Des mesures de réponse centralisées ont été prises à l'encontre de Twitter, à savoir le ralentissement de la vitesse du service", a indiqué le gendarme de l'internet et des médias, Roskomnadzor, qui a le pouvoir de bloquer des sites ou ressources internet en Russie. Roskomnadzor a assuré que le ralentissement "a déjà commencé". Les journalistes de l'AFP en Russie ont constaté pour le moment un délai de quelques secondes du rafraîchissement de Twitter. Le réseau social n'a pas réagi dans l'immédiat.

>> A lire aussi - Vladimir Poutine prêt à dialoguer avec Elon Musk

Les autorités russes reprochent à la firme américaine de ne pas avoir supprimé des contenus "qui incitent les mineurs à se suicider, contenant de la pédopornographie, ainsi que des informations sur l'usage de drogues". "Si Twitter continue d'ignorer (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

La surprenante curiosité de Boeing pour la sécurité des avions Airbus
2 militants Greenpeace se posent en parapente sur la BCE
Le diamant préféré de la reine Elizabeth II au cœur d’une sombre affaire en Tanzanie
Le n°1 russe de la distribution lance le paiement par reconnaissance faciale
Rallye (Casino) en passe de vendre Go Sport pour… un euro