La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 233,94
    +67,67 (+0,94 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 257,98
    +16,86 (+0,40 %)
     
  • Dow Jones

    33 900,83
    -153,11 (-0,45 %)
     
  • EUR/USD

    1,0803
    -0,0108 (-0,99 %)
     
  • Gold future

    1 878,50
    -52,30 (-2,71 %)
     
  • BTC-EUR

    21 640,51
    -557,06 (-2,51 %)
     
  • CMC Crypto 200

    535,25
    -1,60 (-0,30 %)
     
  • Pétrole WTI

    73,28
    -2,60 (-3,43 %)
     
  • DAX

    15 476,43
    -32,76 (-0,21 %)
     
  • FTSE 100

    7 901,80
    +81,64 (+1,04 %)
     
  • Nasdaq

    12 002,84
    -197,97 (-1,62 %)
     
  • S&P 500

    4 133,89
    -45,87 (-1,10 %)
     
  • Nikkei 225

    27 509,46
    +107,41 (+0,39 %)
     
  • HANG SENG

    21 660,47
    -297,89 (-1,36 %)
     
  • GBP/USD

    1,2055
    -0,0174 (-1,42 %)
     

Brésil: des partisans de Bolsonaro envahissent le Palais présidentiel et le Congrès

ADRIANO MACHADO

Des partisans de Jaïr Bolsonaro ont envahi le Palais Présidentiel, le Congrès et aussi la Cour Suprême à Brasilia, la capitale brésilienne, après l'élection présidentielle qui a vu la défaite de leur leader. Une défaite que Bolsonaro n'a jamais reconnue. Cette action rappelle celle des partisans de Donald Trump aux Etats-Unis.

Des centaines de partisans de l'ex-président d'extrême droite Jair Bolsonaro ont envahi dimanche le Congrès, le palais présidentiel et la Cour suprême, à Brasilia, faisant d'importants dégâts, selon les images diffusées sur les réseaux sociaux. "Cette tentative absurde d'imposer la volonté par la force ne prévaudra pas", a averti le nouveau ministre de la Justice Flavo Dino, sur Twitter, ajoutant: "il va y avoir des renforts". De son côté, le président Lula a condamné l'invasion de "vandales fascistes" à Brasilia.

Des images impressionnantes rappelant l'invasion du Capitole aux Etats-Unis

Les bolsonaristes radicaux arrivés en masse ont pris de court les forces de sécurité, une semaine après l'investiture du président de gauche Lula, dont ils n'ont jamais reconnu la victoire contre Jair Bolsonaro à la présidentielle d'octobre, a constaté un photographe de l'AFP. Des images impressionnantes, rappelant l'invasion du Capitole aux Etats-Unis, montrent sur les réseaux sociaux une véritable marée humaine de manifestants vêtus de jaune et vert prendre d'assaut les lieux de pouvoir à Brasilia.

Sur les réseaux sociaux, on peut voir des vidéos montrant des bureaux de parlementaires détériorés ou des manifestants debout sur les sièges de l'hémicycle de Sénat. Les dégâts semblent considérables, dans ces bâtiments qui sont des trésors de l'architecture moderne et regorgent d'oeuvres d'art. La zone près de la Place des trois pouvoirs, où se côtoient le Palais présidentiel de Planalto, la Cour suprême et le Congrès, avait été pourtant bouclée par les autorités, mais les bolsonaristes sont parvenus à rompre les cordons de sécurité. Les policiers, qui semblaient complètement débordés, ont tenté, en vain, de les repousser avec du gaz lacrymogène.

Les bolsonaristes demandent une intervention militaire

"Il faut qu'on rétablisse l'ordre, après cette élection frauduleuse", a dit à un journaliste de l'AFP présent sur place Sarah Lima, ingénieure pro-bolsonaro de 27 ans venue de Goianesi[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi