Marchés français ouverture 33 min
  • Dow Jones

    30 996,98
    -179,02 (-0,57 %)
     
  • Nasdaq

    13 543,06
    0,00 (0,00 %)
     
  • Nikkei 225

    28 822,29
    +190,84 (+0,67 %)
     
  • EUR/USD

    1,2179
    +0,0004 (+0,04 %)
     
  • HANG SENG

    30 076,77
    +628,92 (+2,14 %)
     
  • BTC-EUR

    27 314,69
    -175,03 (-0,64 %)
     
  • CMC Crypto 200

    674,47
    -2,43 (-0,36 %)
     
  • S&P 500

    3 841,47
    -11,60 (-0,30 %)
     

Brésil: fort rebond du PIB au 3e trimestre mais le pays reste dans une situation critique

·2 min de lecture

Le produit intérieur brut du Brésil rebondit fortement au troisième trimestre, avec une hausse de 7,7%, mais le pays reste dans une situation critique. Violemment touchée par la crise du coronavirus, l’économie peine à se redresser. La première économie d'Amérique latine est sous perfusion des aides de l’Etat. Le Brésil est le deuxième pays le plus endeuillé par le Covid-19, avec plus de 174 000 morts.

Ce rebond de 7,7% du produit intérieur brut du Brésil ne sort que temporairement le pays de la récession où l’a plongé la crise du coronavirus. Si on compare ce résultat à celui du troisième trimestre de l’année précédente, il est en recul de près de 4%, et surtout il est inférieur d’un point au rebond attendu par les analystes.

D’autres indicateurs sont décevants, comme les exportations toujours en chute et la consommation des ménages qui peine à retrouver un niveau suffisant pour relancer l’activité. La pandémie a frappé de plein fouet l’économie brésilienne, alors qu’elle était en convalescence de la violente récession des années 2015/2016.

► À lire aussi : Crises sanitaire et politique au Brésil: «Le pouvoir est dans une logique de fuite en avant»

Le gouvernement prévoit pour cette année un recul du PIB de 4,5%, et une croissance de 3,2% en 2021. Des chiffres plus optimistes que les prévisions du Fonds monétaire internationale, ou de l’OCDE, qui ne voit pas d’amélioration avant au moins 24 mois.

Le rebond du troisième trimestre s’explique par les aides du gouvernement aux entreprises et aux plus pauvres, mais avec une inflation élevée, une dégradation du marché de l’emploi, et un accroissement des déficits publics, il semble de plus en plus compliqué pour le gouvernement de Jair Bolsonaro de conduire les réformes nécessaires au redressement des comptes publics.