Marchés français ouverture 1 h 45 min
  • Dow Jones

    34 347,03
    +152,93 (+0,45 %)
     
  • Nasdaq

    11 226,36
    -58,94 (-0,52 %)
     
  • Nikkei 225

    28 135,23
    -147,80 (-0,52 %)
     
  • EUR/USD

    1,0359
    -0,0045 (-0,44 %)
     
  • HANG SENG

    17 186,47
    -387,11 (-2,20 %)
     
  • BTC-EUR

    15 613,83
    -501,66 (-3,11 %)
     
  • CMC Crypto 200

    378,85
    -3,80 (-0,99 %)
     
  • S&P 500

    4 026,12
    -1,14 (-0,03 %)
     

Brésil: Face à Bolsonaro, Lula joue la carte du réalisme économique

AFP - NELSON ALMEIDA

Arrivé en tête du 1er tour de la présidentielle, mais avec une avance bien plus faible que prévue, Lula repart en campagne face à un Jair Bolsonaro, l'actuel président, totalement regonflé. Pour l'hebdomadaire The Economist, le leader du Parti des Travailleurs va jouer la carte du pragmatisme dans son programme économique, afin de rassurer les milieux d'affaires, proches de Bolsonaro.

Une vraie déception. Grisés par les sondages, qui donnaient à leur champion jusqu’à 15 points d’avance, les supporters de Luiz Inacio Lula da Silva ne cachaient pas leur déception, au soir du premier tour de l’élection présidentielle brésilienne, le 2 octobre. Lula arrive en tête avec 48,4% des voix mais il ne devance son adversaire, l’actuel président Jair Bolsonaro, que d’un peu plus de cinq points (43,2%), soit six millions de suffrages sur 123 millions exprimés. La résistance de Bolsonaro, pourtant très critiqué sur sa gestion du Covid, de l’économie et de l’environnement, a surpris tous les observateurs de la vie politique au Brésil. N'empêche, Lula est en tête et il affiche son optimisme sur le mois de campagne qui s’ouvre jusqu’au 30 octobre, date du second tour. "Il ne s’agit que d’une prolongation", a-t-il lâché.

Toutefois, il va devoir affronter les attaques de Bolsonaro qui a déjà cherché, pendant la campagne du 1er tour, à ressusciter les vieilles craintes sur le côté très radical de l’ancien leader syndical. Lula est "un démon qui veut imposer le communisme au Brésil", a-t-il lancé. Déjà, il y a une vingtaine d’années, alors qu’il briguait la présidence, "on aurait dit qu’un météore menaçait de frapper le Brésil", se souvient l’économiste Persio Arida. Les marchés avaient diabolisé Lula et l’ex-leader du parti des travailleurs avait dû écrire une lettre ouverte au peuple brésilien dans laquelle il promettait qu’en cas de victoire il ne ferait rien d’inconsidéré. Une fois élu, "le météore disparut", rappelle Persio Arida. Lula a fait preuve d’une grande prudence budgétaire durant son premier mandat. Réélu en 2006, il a utilisé la manne des matières premières pour aider les plus déshérités. Sa politique a parfois été inefficace, et il a fait grossir la bureaucratie brésilienne. Mais il ne s’est comporté de manière ni inconsidérée, ni radicale.

S'il est élu, Lula affrontera une situation économique très difficile

"Les milieux d’affaires savent à quoi at[...]

Lire la suite sur challenges.fr