Marchés français ouverture 3 h 36 min
  • Dow Jones

    30 932,37
    -469,63 (-1,50 %)
     
  • Nasdaq

    13 192,35
    +72,95 (+0,56 %)
     
  • Nikkei 225

    29 561,39
    +595,38 (+2,06 %)
     
  • EUR/USD

    1,2080
    -0,0007 (-0,06 %)
     
  • HANG SENG

    29 328,38
    +348,17 (+1,20 %)
     
  • BTC-EUR

    38 251,52
    +235,10 (+0,62 %)
     
  • CMC Crypto 200

    926,07
    -7,06 (-0,76 %)
     
  • S&P 500

    3 811,15
    -18,19 (-0,48 %)
     

Bpifrance met les données des PME dans le cloud d'Amazon

·2 min de lecture

Bpifrance, chargée de gérer les prêts garantis par l’Etat, est épinglée par le Sénat qui s’inquiète de voir les données hébergées chez Amazon. Le géant américain est considéré comme un concurrent direct des PME-TPE françaises. La sénatrice Nathalie Goulet demande des garanties.

Ça fait désordre : , la banque publique d’investissement, notamment , a fait appel à pour gérer et entreposer ses données. Elle souhaite également s’associer au géant américain pour le projet d’Accélérateur numérique, un service de formation en ligne dédié à toutes les PME et TPE françaises. Nathalie Goulet, sénatrice centriste de l’Orne, a aussitôt demandé à l’Institut de la souveraineté numérique de voir si une telle délégation à un géant américain .

Usage défaillant voire dangereux

Le verdict est tombé sans attendre. Bernard Benhamou, secrétaire général de l’Institut de la souveraineté numérique, n’a guère pris de gants pour dénoncer "l’usage défaillant voire dangereux" qu’Amazon pourrait faire de ces données. Il souligne un dangereux précédent, celui qui a abouti à confier à Microsoft les données de 67 millions de Français. "Nous avons eu exactement le même type de comportement et de justification lors de la mise en place du health data hub, explique Bernard Benhamou lors d’une visioconférence, on nous a rassurés au départ en affirmant que les données étaient chiffrées et non accessibles."

Mais la Cnil a qui répond au droit américain et , autrement dit à une puissance étrangère. Pour Bernard Benhamou, Bpifrance reproduit le même schéma. "Ces questions de sécurité ne sont pas contournables, rappelle-t-il, le comportement d’Amazon peut poser problème." Un problème d’autant plus crucial que la BPI gère les PGE (les prêts garantis par l’Etat) auprès des TPE et PME. "C’est notre principal concurrent qui nous abrite", résume Francis Palombi, président de la Confédération des commerçants de France.

Lire aussi

Pas d’acteurs européens

Les autorités de santé et Bpifrance ont mis en avant l’impossibilité de trouver des acteurs européens capables de rendre les mêmes services. "Existe-t-il des entreprises capables de gérer 630.000 dossiers ?, s’insurge Bernard Benhamou. Il serait dramatique que cela n’existe pas. Il y a des systèmes bien plus complexes et plus importants[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi