Publicité
Marchés français ouverture 7 h 37 min
  • Dow Jones

    40 211,72
    +210,82 (+0,53 %)
     
  • Nasdaq

    18 472,57
    +74,17 (+0,40 %)
     
  • Nikkei 225

    41 190,68
    -1 033,32 (-2,45 %)
     
  • EUR/USD

    1,0900
    0,0000 (-0,00 %)
     
  • HANG SENG

    18 015,94
    -277,46 (-1,52 %)
     
  • Bitcoin EUR

    59 367,30
    +3 240,58 (+5,77 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 340,22
    +71,27 (+5,62 %)
     
  • S&P 500

    5 631,22
    +15,87 (+0,28 %)
     

BP (British Petroleum) : le patron évincé pour avoir caché des relations avec des collègues

PIXABAY

Coup de tonnerre à la tête du géant britannique du pétrole BP : le groupe a annoncé mardi la démission "avec effet immédiat" de son directeur général Bernard Looney, accusé d'avoir caché des "relations personnelles" avec plusieurs collègues. "BP annonce que Bernard Looney a informé le groupe qu'il démissionne de son poste de directeur général avec effet immédiat" après avoir reconnu "n'avoir pas été totalement transparent", a indiqué le groupe dans un communiqué. L'actuel directeur financier Murray Auchincloss assurera l’intérim. Bernard Looney peut notamment être crédité d'avoir mené l'un des plus grands groupes britanniques à travers les méandres de la pandémie, qui a provoqué l’effondrement des cours du pétrole et de l'activité économique, puis lors de l'invasion russe de l'Ukraine, qui a à l'inverse fait flamber les cours des hydrocarbures et gonflé les comptes des compagnies pétrolières.

Dans son communiqué le géant des hydrocarbures indique avoir eu connaissance en mai 2022 "d'allégations (...) relatives au comportement de M. Looney concernant des relations personnelles avec des collègues au sein du groupe". Une enquête interne a été lancée, durant laquelle le directeur général, âgé de 53 ans et qui a pris la tête du groupe en 2020, a reconnu "un petit nombre de relations anciennes avec des collègues avant de devenir directeur général". "Aucune violation du code de conduite du groupe n'a été constatée", précise BP. "Mais de nouvelles allégations d'une nature similaire" ont (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite