Marchés français ouverture 3 h 20 min
  • Dow Jones

    33 876,97
    +586,89 (+1,76 %)
     
  • Nasdaq

    14 141,48
    +111,10 (+0,79 %)
     
  • Nikkei 225

    28 822,28
    +811,35 (+2,90 %)
     
  • EUR/USD

    1,1918
    -0,0007 (-0,06 %)
     
  • HANG SENG

    28 516,87
    +27,87 (+0,10 %)
     
  • BTC-EUR

    27 764,35
    -1 721,15 (-5,84 %)
     
  • CMC Crypto 200

    799,61
    -50,74 (-5,97 %)
     
  • S&P 500

    4 224,79
    +58,34 (+1,40 %)
     

Boycotté par des "centaines" d'annonceurs, Valeurs actuelles porte plainte contre Sleeping Giants

·1 min de lecture

Valmonde et Cie (Valeurs actuelles) porte plainte contre le collectif Sleeping Giants, alors que l'hebdomadaire ultraconservateur est boycotté par des "centaines" d'annonceurs ayant selon lui "cédé" aux "pressions" de cyberactivistes anonymes. Ce dernier, qui se présente comme un "collectif citoyen de lutte contre le financement du discours de haine", né aux Etats-Unis après l'élection de Donald Trump, interpelle sur les réseaux sociaux les annonceurs des médias très à droite ou véhiculant des discours racistes, xénophobes, homophobes, etc., dans le but d'assécher leurs financements publicitaires.

Active depuis 2017, la branche française du collectif (27.000 abonnés sur Twitter) a notamment visé, outre Valeurs actuelles, CNews et le site d'extrême droite Boulevard Voltaire. Mais l'hebdomadaire ultraconservateur revendique le droit de ne pas partager les "idées progressistes" du collectif, dénonçant une "campagne de sabotage industriel" et de "méthodes outrancières" auxquelles ont "cédé" des "centaines de grandes entreprises" dont Toyota, Nike ou Decathlon. Sa plainte "a pour objet de dénoncer des faits de discrimination, à raison des opinions politiques, et de nature à entraver l'exercice normal d'une activité économique", explique l'hebdomadaire sur son site, citant "le courrier adressé au Procureur de la République".

A lire aussi - Qu'est-ce que le “mur de la honte” de Valeurs Actuelles ?

Elle a été déposée "vendredi dernier", a précisé à l'AFP le directeur de publication de (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Indemnisation des restaurateurs : les contours de la solution à l'amiable proposée par Axa
Comment Toshiba aurait manoeuvré et sollicité le Japon pour contrer des actionnaires activistes
Cyberattaque : l'incroyable rançon payée par le géant mondial de la viande JBS
Bitcoin : le marché impassible à la légalisation de la cryptomonnaie par le Salvador
Les médecins du travail vont pouvoir commander des vaccins Moderna dès la mi-juin

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles