La bourse ferme dans 4 h 18 min
  • CAC 40

    6 226,95
    +18,37 (+0,30 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 989,33
    +13,05 (+0,33 %)
     
  • Dow Jones

    33 730,89
    +53,62 (+0,16 %)
     
  • EUR/USD

    1,1970
    -0,0013 (-0,11 %)
     
  • Gold future

    1 747,40
    +11,10 (+0,64 %)
     
  • BTC-EUR

    52 084,70
    -1 761,44 (-3,27 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 357,40
    -18,37 (-1,34 %)
     
  • Pétrole WTI

    63,03
    -0,12 (-0,19 %)
     
  • DAX

    15 255,09
    +45,94 (+0,30 %)
     
  • FTSE 100

    6 978,20
    +38,62 (+0,56 %)
     
  • Nasdaq

    13 857,84
    -138,26 (-0,99 %)
     
  • S&P 500

    4 124,66
    -16,93 (-0,41 %)
     
  • Nikkei 225

    29 642,69
    +21,70 (+0,07 %)
     
  • HANG SENG

    28 793,14
    -107,69 (-0,37 %)
     
  • GBP/USD

    1,3773
    -0,0007 (-0,05 %)
     

Boxe : Tony Yoka remporte son premier titre chez les pros

·1 min de lecture

Le poids lourd français Tony Yoka s'est offert vendredi à Nantes sa première ceinture chez les pros en battant par KO le Belge Joel Tambwe Djeko pour remporter le titre vacant de l'Union européenne. Même s'il s'agit d'une ceinture mineure, le champion olympique 2016 donne avec ce titre une nouvelle dimension à sa carrière. Tony Yoka, invaincu en dix sorties chez les pros désormais, s'est imposé par KO lors du douzième et dernier round après une série de droites et un dernier uppercut qui ont assommé le Belge à 1 min 30 de la fin.

>> LIRE AUSSILouis Acariès : Tony Yoka a "toutes les chances" de devenir champion du monde

Un dernier uppercut fatal

Le champion olympique français a dominé ce combat de bout en bout face à un "Big Joe" qui encaissait bien mais ne le touchait pas assez souvent. A l'attaque du 10e round, Yoka avait touché Djeko trois fois plus souvent que l'inverse, notamment sur des droites précises et efficaces. Le Belge de Molenbeek a terminé le combat dans les cordes, avec un œil droit très gonflé, et a lâché l'affaire après un dernier uppercut, victime donc d'un KO soigneusement préparé pendant tout le combat.

Tony Yoka, très mobile et très actif de bout en bout, a alors tiré la langue. Il ne semblait pas vraiment marqué par ces 12 reprises parfaitement bien gérées, comme souvent depuis le début de sa carrière chez les pros. Après cette première ceinture pro, Yoka aimerait beaucoup affronter l'Anglais Joe Joyce, qu'il avait battu en finale à Rio, en 2016...


Lire la suite sur Europe1