Publicité
La bourse est fermée
  • Dow Jones

    41 184,61
    +230,13 (+0,56 %)
     
  • Nasdaq

    18 015,69
    -493,65 (-2,67 %)
     
  • Nikkei 225

    41 097,69
    -177,39 (-0,43 %)
     
  • EUR/USD

    1,0934
    +0,0031 (+0,28 %)
     
  • HANG SENG

    17 739,41
    +11,43 (+0,06 %)
     
  • Bitcoin EUR

    58 746,82
    -187,52 (-0,32 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 327,18
    -15,14 (-1,13 %)
     
  • S&P 500

    5 595,12
    -72,08 (-1,27 %)
     

Bouton qui ne guérit pas : voici les signes qui doivent faire penser à un carcinome

Roman Budnyi / iStockPhoto

C'est souvent au retour des vacances d'été que l'on observe sa peau. Et c'est un bon réflexe. Et pour cause : un suivi régulier est indispensable, d'autant plus lorsqu'on a la peau claire, que l'on s'est exposé au soleil plus intensément pendant l'été.

Un changement d'apparence d'un grain de beauté ? Une évolution inhabituelle ? Mais aussi la survenue d'une lésion cutanée qui persiste ? Dans tous les cas, au moindre doute il faut consulter un dermatologue (ou au moins un généraliste dans un premier temps si le délai de rendez-vous avec le dermatologue est trop long).

Le carcinome cutané représente 90 % des cancers de la peau, selon la Société française de Dermatologie, et affecte 2 à 3 millions de personnes dans le monde chaque année. Ses principaux facteurs favorisants sont le phénotype cutané, l’exposition aux rayonnements ultraviolets et l’exposition à certaines substances cancérigènes bien connues (arsenic, charbon, dérivés du pétrole, etc.). Chez les personnes concernées, le carcinome prend la forme d’une sorte de bouton en relief qui ne part pas, avec une bordure translucide. Le carcinome est un cancer de très bon pronostic, souvent traité par chirurgie, éventuellement associée à de la radiothérapie ou à d’autres traitements complémentaires.

Les mélanomes sont plus rares mais c’est la forme la plus sévère.

PUBLICITÉ

Le carcinome représente 9 cancers de la peau sur 10, le reste correspondant au mélanome. Il s’agit d’un cancer non mélanocytaire qui se développe à partir des cellules (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite