La bourse ferme dans 1 h 54 min
  • CAC 40

    6 253,17
    +42,62 (+0,69 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 007,87
    +31,46 (+0,79 %)
     
  • Dow Jones

    34 022,57
    -114,74 (-0,34 %)
     
  • EUR/USD

    1,2031
    -0,0009 (-0,07 %)
     
  • Gold future

    1 783,90
    -9,20 (-0,51 %)
     
  • BTC-EUR

    45 854,54
    -414,78 (-0,90 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 284,69
    +41,64 (+3,35 %)
     
  • Pétrole WTI

    61,82
    +0,47 (+0,77 %)
     
  • DAX

    15 281,12
    +85,15 (+0,56 %)
     
  • FTSE 100

    6 917,21
    +21,92 (+0,32 %)
     
  • Nasdaq

    13 945,25
    -4,97 (-0,04 %)
     
  • S&P 500

    4 165,14
    -8,28 (-0,20 %)
     
  • Nikkei 225

    29 188,17
    +679,62 (+2,38 %)
     
  • HANG SENG

    28 755,34
    +133,42 (+0,47 %)
     
  • GBP/USD

    1,3856
    -0,0076 (-0,54 %)
     

Bouteille de bordeaux à 1,69 euro : des viticulteurs manifestent contre Lidl

·1 min de lecture

Les viticulteurs vent debout contre Lidl. Samedi 20 mars, ils étaient des dizaines à manifester devant le magasin de Libourne (Gironde). La raison ? Les prix pratiqués sur les bouteilles de vin du terroir. Cette cinquantaine de vignerons avait répondu à l'appel de deux syndicats, JA et FDSEA, rapportent Sud Ouest et France Bleu Gironde. À coup de slogans et de banderoles telles que "Prix cassés = vignes arrachées", "le mépris des bonnes choses"... Ils entendaient dénoncer les pratiques de plusieurs grandes enseignes, dont Lidl.

À l'occasion de sa foire du vin, le discounter allemand proposait une bouteille de bordeaux à 1,69 euro pour l'achat d'un carton de six. Un prix cassé, qui a évidemment séduit les consommateurs, puisque les stocks se sont très rapidement écoulés. Mais pour la profession, les prix pratiqués par Lidl les mettent en péril. "À moins de deux euros, ce n’est pas viable, cela ne couvre pas les frais de production du viticulteur. À ce prix-là, le tonneau est vendu entre 600 et 700 euros alors que sa viabilité s’affiche autour du millier d’euros", explique au quotidien régional Vincent Bougès, président des JA en Gironde et vigneron dans le Médoc.

>> A lire aussi - Bousculade au Lidl pour Monsieur Cuisine Connect : une cliente piétinée et transportée aux urgences

"Avec des prix comme ça, on ne peut pas rémunérer notre travail, ni faire évoluer l’agriculture dans le bon sens. En dessous de deux euros, on rentre dans l’inacceptable", déplore au micro de France Bleu, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Des habitants d'un village d'Île-de-France privés d'eau potable depuis novembre
Listeria : Carrefour et Auchan rappellent à leur tour des lots de fromage
Smartphones reconditionnés : ces pièges à éviter lors de l'achat
A Poitiers, des habitants victimes de l’arnaque au compteur électrique
Un prof de fac privé de cours en ligne à cause d’une panne de la fibre Orange