Marchés français ouverture 6 h 7 min
  • Dow Jones

    31 880,24
    +618,34 (+1,98 %)
     
  • Nasdaq

    11 535,27
    +180,66 (+1,59 %)
     
  • Nikkei 225

    26 916,71
    -84,81 (-0,31 %)
     
  • EUR/USD

    1,0676
    -0,0021 (-0,19 %)
     
  • HANG SENG

    20 470,06
    -247,18 (-1,19 %)
     
  • BTC-EUR

    27 351,27
    -1 225,13 (-4,29 %)
     
  • CMC Crypto 200

    654,06
    -20,82 (-3,08 %)
     
  • S&P 500

    3 973,75
    +72,39 (+1,86 %)
     

Les Bourses plombées par l'ambiguïté de la FED

·2 min de lecture

Le Cac 40 et le Dax se sont affaissés de 2% dans un climat anxieux.

L'anxiété restait vive vendredi sur les marchés boursiers qui cherchent à comprendre quelle sera la trajectoire finale du resserrement monétaire de la banque centrale américaine cette année.

En Europe, les indices reculaient franchement à Paris (-2,49%), Francfort (-2,34%), Londres (-1,48%) et Milan (-1,91%) à 12H50 GMT.

Après une clôture en baisse jeudi, Wall Street était à nouveau attendue en recul : les contrats à terme affichaient un repli compris entre 0,67% sur le Dow Jones et de 1,02% sur l'indice Nasdaq, à forte coloration technologique, avant l'ouverture.

Les cours boursiers ont effectué des revirements importants cette semaine en raison d'une nervosité ambiante.

Les investisseurs tentaient de discerner le rythme que pourrait adopter la Fed pour le relèvement de ses taux directeurs après le premier prévu en mars.

Les résultats d'entreprises ne suffisaient pas à donner de l'impulsion aux marchés vendredi.

Le risque géopolitique autour de l'Ukraine comme une reprise économique fragilisée au quatrième trimestre en Allemagne participait également à l'aversion au risque.

La Réserve fédérale américaine a averti en milieu de semaine qu'elle allait entamer son processus de resserrement politique monétaire en mars sans préciser l'ampleur de la hausse envisagée ni le calendrier de la diminution de son soutien monétaire.

"Malgré la confirmation qu'un cycle de hausse des taux d'intérêt devrait commencer dès le mois de mars, le chemin du resserrement reste incertain", ce qui explique que" "l'anxiété reste vive" commente Sebastian Paris Horvitz, analyste chez LBPAM.

Les investisseurs comme la Fed surveilleront donc de près l'évolution de l'inflation pour pouvoir mieux appréhender la trajectoire des hausses de taux.

A commencer dans la journée par l'indicateur PCE mesurant l'inflation qui touche les biens les plus consommés par les ménages américains, le baromètre préféré de la Fed concernant l'inflation.

Les investisseurs prennent conscience qu'en cas de persistance de [...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles