Publicité
La bourse ferme dans 7 h 29 min
  • CAC 40

    8 022,17
    +40,66 (+0,51 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 934,02
    +19,89 (+0,40 %)
     
  • Dow Jones

    37 753,31
    -45,66 (-0,12 %)
     
  • EUR/USD

    1,0680
    +0,0006 (+0,05 %)
     
  • Gold future

    2 391,00
    +2,60 (+0,11 %)
     
  • Bitcoin EUR

    57 297,39
    -2 097,81 (-3,53 %)
     
  • CMC Crypto 200

    885,54
    0,00 (0,00 %)
     
  • Pétrole WTI

    82,10
    -0,59 (-0,71 %)
     
  • DAX

    17 816,19
    +46,17 (+0,26 %)
     
  • FTSE 100

    7 890,49
    +42,50 (+0,54 %)
     
  • Nasdaq

    15 683,37
    -181,88 (-1,15 %)
     
  • S&P 500

    5 022,21
    -29,20 (-0,58 %)
     
  • Nikkei 225

    38 079,70
    +117,90 (+0,31 %)
     
  • HANG SENG

    16 417,62
    +165,78 (+1,02 %)
     
  • GBP/USD

    1,2470
    +0,0014 (+0,11 %)
     

La Bourse de Paris a terminé en baisse de 0,92%

La salle de contrôle d'Euronext, société qui gère la Bourse de Paris (ERIC PIERMONT)
La salle de contrôle d'Euronext, société qui gère la Bourse de Paris (ERIC PIERMONT)

La Bourse de Paris a terminé en baisse de 0,92% mardi, plombée par une hausse des taux d'intérêt obligataires et des investisseurs qui revoient leur scénario de baisse des taux directeurs des banques centrales pour 2024.

L'indice vedette CAC 40 a cédé 75,76 points à 8.130,05 points, signant sa pire séance depuis le 17 janvier. La semaine passée, la cote parisienne a pris 0,66% et a bouclé son cinquième mois consécutif de hausse (+3,51% en mars), avec un record à 8.253,59 points en séance jeudi.

La Bourse de Paris était fermée vendredi et lundi, son plus long arrêt de l'année. En hausse à l'ouverture, la tendance s'est inversée à la mi journée à l'approche de l'ouverture de la Bourse de New York.

PUBLICITÉ

Sur le marché obligataire, les taux d'intérêt de l'Etat américain ont nettement augmenté lundi et ont poursuivi leur hausse mardi. Suivant le pas, le rendement de l'emprunt à dix ans de la France est passé de 2,81% jeudi à 2,92% mardi vers 18H00.

"La résilience de l'économie américaine offre du temps à la Réserve fédérale" avant une baisse de ses taux directeurs, commente Sacha Hedelin, gérante de portefeuilles chez Amplegest.

Les marchés misaient sur une première baisse des taux directeurs de la Réserve fédérale (Fed) américaine en juin, puis plusieurs autres abaissements des taux d'ici décembre. Compte tenu des dernières statistiques économiques, "les anticipations de baisse des taux se réajustent à la baisse", souligne Sacha Hedelin.

Les investisseurs ont appris lundi que l'activité manufacturière aux Etats-Unis était repartie à la hausse au mois de mars, après 16 mois de contraction consécutifs selon la fédération professionnelle ISM, avec notamment la composante prix qui est ressortie bien au-dessus des attentes.

Du côté de l'Europe, la production manufacturière française a continué à ralentir en mars, mais tend à se stabiliser, selon l'indice PMI, et l'inflation en Allemagne a encore ralenti en mars, à 2,2% sur un an, selon des chiffres provisoires.

TotalEnergies en tête du CAC

TotalEnergies a grimpé de 3,92% à 65,96 euros, profitant de la poursuite de la hausse des prix du pétrole, avec un baril de Brent qui a frôlé les 90 dollars mardi. Le baril de Brent a gagné plus de 15% depuis le 1er janvier 2024.

Baisse du marché automobile en mars

Le marché automobile français a connu un mois de mars en légère baisse (-1,47%) par rapport à l'an dernier, avec deux jours ouvrés en moins et l'attente de nouveaux modèles susceptibles de redynamiser le marché, notamment chez Stellantis (-3,28% à 25,48 euros), selon des statistiques publiées lundi. Renault a gagné 1,51% à 47,50 euros.

Des millions pour Bompard

Le PDG de Carrefour (+0,57% à 15,97 euros) Alexandre Bompard touchera, dans la continuité des années précédentes, au moins 4,5 millions d'euros pour l'année 2023, à quoi s'ajouteront ultérieurement des actions, si l'assemblée générale donne son feu vert le 26 mai, selon une communication officielle consultée mardi.

Voltalia renoue avec les bénéfices

L'entreprise spécialisée dans la production d'énergies renouvelables Voltalia a bondi de 9,30% à 7,17 euros après avoir annoncé un bénéfice de 29,6 millions d'euros sur l'année 2023, contre une perte de 7,2 millions d'euros en 2022, lors de la présentation de ses résultats annuels. L'entreprise a aussi annoncé de nouveaux objectifs, avec une nouvelle augmentation de sa capacité et de sa rentabilité opérationnelle.

Euronext CAC40

jvi/hrc/nth