Marchés français ouverture 48 min
  • Dow Jones

    31 928,62
    +48,38 (+0,15 %)
     
  • Nasdaq

    11 264,45
    -270,83 (-2,35 %)
     
  • Nikkei 225

    26 679,81
    -68,33 (-0,26 %)
     
  • EUR/USD

    1,0705
    -0,0032 (-0,30 %)
     
  • HANG SENG

    20 148,02
    +35,92 (+0,18 %)
     
  • BTC-EUR

    27 850,98
    +210,61 (+0,76 %)
     
  • CMC Crypto 200

    663,95
    +8,12 (+1,24 %)
     
  • S&P 500

    3 941,48
    -32,27 (-0,81 %)
     

Bourses d'études Imagine: une chance pour les naufragés de la guerre

·2 min de lecture

Adrien Nussenbaum, cofondateur de Mirakl, leader mondial des solutions de market place, soutient le programme de bourses d'études Imagine. Rencontre.

Il aurait sûrement préféré que le hasard fasse mal les choses. Ce 16 mars, alors que le théâtre de Marioupol en Ukraine est bombardé par les Russes, Adrien Nussenbaum présente HEC Imagine Fellows. Ce programme qu'il soutient accorde des bourses aux étudiants dans les zones de guerre. La salle du Pavillon Vendôme est comble pour le grand retour de ces rencontres entre alumni, après deux années de conférences à distance. Mais le cofondateur de Mirakl n'est pas là que pour parler business. Son entreprise, qui transforme les sites de vente des commerçants en puissantes places de marché, est pourtant l'un des plus beaux succès de la French Tech. En dix ans, elle s'est imposée comme l'antidote indispensable pour les enseignes de distribution qui veulent résister aux géants de l'e-commerce, Amazon et Alibaba.

"Nobel de la Paix"

"Je leur vends des miracles, sourit-il, en créant des plateformes qui mettent en relation une multitude de vendeurs et d'acheteurs sans contrainte de temps ou d'espace." Ses clients en France s'appellent Darty, Carrefour, Leroy Merlin, Galeries Lafayette. Il y a aussi la chaîne d'électroménager Best Buy et les supermarchés Kroger aux Etats-Unis ou le spécialiste de l'électronique allemand Conrad.

"Imagine all the people, living life in peace", chantonne le quadra de sa tribune, reprenant l'hymne à la paix écrit par John Lennon en 1971. Vivre en paix pour étudier sereinement. C'est précisément l'objet du nouveau projet de la Fondation HEC pour la rentrée 2022, à laquelle il a fait un don de 1 million d'euros. "On se donne dix ans pour avoir le Nobel de la Paix", fanfaronne-t-il. Le premier étudiant est afghan. Ses droits de scolarité et ses frais de vie seront pris en charge pendant deux ans. "Sa lettre de candidature m'a fait pleurer", raconte Adrien Nussenbaum en aparté.

L'objectif est d'accueillir une dizaine de boursiers par an. Le prochain sera peut-être ukrainien. Car ce conflit au cœur de l'Europe a une résonance particulière pour cet entrepre[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles